Lifestyle

5 astuces pour des courses zéro-gaspi !

29 avril 2020
Courses zéro gaspi - vrac - COTTON CANDY blog lifestyle, lecture et maternité

Il y a quelques jours, j’ai évoqué sur instagram mon organisation pour des courses responsables et zéro gaspi. Vous avez été nombreuses à me répondre sous le post ou me contacter par MP pour avoir plus d’infos, car cela vous intéressait.

Ma méthode pour des courses zéro gaspi n’a rien de révolutionnaire, mais elle fait du bien au porte-monnaie et à l’environnement, alors pourquoi s’en priver ? Depuis que je l’ai adoptée (durant mon congé maternité), notre budget courses a diminué et rien ne se perd, que ce soit dans le frigo ou dans les placards. On utilise tout et on fait un roulement, ce qui permet également de varier les plaisirs.

Mieux s’organiser et gagner du temps avec le drive

J’étais assez mitigée sur l’utilisation du drive. Et puis, durant ma grossesse, cela a été mon meilleur allié pour faire les courses tranquillement, d’autant plus que je ne pouvais plus vraiment bouger. Je ne voulais pas non plus imposer la corvée des courses à Mister, alors j’ai dû bousculer mes habitudes et me lancer dans l’inconnu. Depuis, nous en sommes fans ! D’autant plus que nous avons l’avantage d’en avoir un à quelques pas, sur la route entre notre travail et notre chez-nous.

Pour nous, essayer le drive, ça a été l’adopter. Contrairement à ce que l’on peut lire, je ne trouve pas que je m’en sors avec un ticket plus cher. Au contraire, on économise et que on y trouve largement son compte. A ce jour, je note plusieurs avantages :

  • Le gain de temps. Fini de perdre du temps en voiture pour l’aller / retour jusqu’aux courses. La perte de temps dans les rayons ou à la caisse est également un lointain souvenir.
  • Nous ne sommes pas tentés de déambuler dans d’autres rayons. Qui n’a jamais acheté un paquet de bonbons, de gâteaux, du chocolat, alors qu’il n’en avait pas besoin, simplement en passant devant le rayon, parce que cela lui faisait envie ? Depuis que l’on s’est lancés dans l’aventure du drive, ces petits écarts sont quasiment inexistants. Je cherche uniquement les aliments et autres produits dont nous avons une nécessité. Le superflus reste pour des petits plaisirs ponctuels…mais cela ne nous manque absolument pas et en plus, on économise !
  • Les produits ne sont pas plus chers qu’en grande surface. Je n’ai pas effectué de comparaison d’article à article entre le magasin et le drive, mais mon ticket de caisse parle de lui-même. Au final, nous en avons même moins cher pour des courses équivalentes. Forcément, puisqu’elles sont raisonnées…

Des courses zéro gaspi, ça passe par une bonne organisation

Pour bien m’organiser depuis la naissance de ma puce et ainsi gagner un temps précieux, je planifie mes menus à l’avance. Cela me prend plus de temps lorsque je m’y mets, mais une fois ce travail réalisé, je suis tranquille pour 2 à 3 semaines. Fini les “Que va-t-on manger demain / ce midi / ce soir ?”. Je regarde mon planning et hop, c’est réglé. Bien, sûr, cela n’est pas figé et peut s’adapter dans le temps avec une sortie au restau, un repas chez des amis ou un repas qui “saute” car il y a suffisamment à faire avec les restes.

Des avantages et un gain d’argent

  • On évite le gaspillage. Grâce à ce système, j’utilise tout ce qui se trouve dans les placards, dans le congélateur, dans le frigo, avant de commencer à faire mes courses. Cela permet également un roulement dans les boîtes de conserve.
  • Les menus sont variés. Je le fais souvent à “tête reposée”, je furète dans les rayons du drive, je parcours les recettes internet, etc… On mange donc plus équilibré, plus sain et on n’en revient pas toujours aux mêmes plats d’une semaine à l’autre…
  • Je me repère facilement grâce à un code couleur. Pour mieux savoir où j’en suis, fini la liste de courses : j’utilise un stylo pour noter les aliments dont je dispose déjà dans mes menus. Pour les aliments que je dois acheter, j’utilise un crayon à papier. Cela permet également de gommer / modifier, selon les arrivages du rive (surtout en ce moment…). Je vous parle plus en détails de ma méthode dans la suite de l’article.
  • C’est un véritable gain d’argent. Plus aucun aliment n’est jeté ou gâché (ça nous est arrivé, quelques fois, comme tout le monde, je pense…mais qu’est-ce que ça fait mal au cœur !).

Autre astuce pour gagner de l’argent et assurer le zéro gaspi dans les rayons : repérer les promotions. Généralement les dates proches sont soumises à des rabais. Je reprends mon exemple du drive : il y a un onglet “Promo : offres spéciales à consommer vite !”. La date de péremption de ces produits est de 2 à 6 jours et ils sont souvent 30% moins chers. Mais, ce ne sont pas toujours les mêmes, cela dépend de leurs arrivages mais aussi des commandes des clients. Par exemple, au moment où je rédige cet article, un plat de risotto est à 2,99€ prix normal et passe à 2,09€ grâce au prix “à consommer rapidement”. Pour certains produits, la possibilité de congeler devient alors très intéressante.

Comment je procède ?

  • J’ai choisi, dans un premier temps, un grand cahier 24 x 32 que j’avais dans mes tiroirs (l’avantage d’être maîtresse ET d’adorer la papeterie). J’essaie de m’organiser pour 2 semaines minimum à chaque plein de courses (parfois, cela va jusqu’à 3 semaines, mais c’est plus rare). Je note donc dans la marge la date, sur 2 lignes (par exemple : Lundi 20/04) et à droite de la marge “Midi –>” puis en dessous “Soir –>”. Je me laisse la possibilité d’espacer les choses (et puis, j’aime quand c’est propre…déformation de maîtresse…) donc je pense à sauter une ligne à chaque fois…
  • Une fois que j’ai fait cela, je regarde le contenu de mon congélateur, de mon frigo et de mes placards, puis, je note à l’aide de mon code couleur (au stylo, donc) les choses qui n’ont pas été prévues dans les menus précédents.
  • Ensuite, je jette un œil aux différentes recettes (livres, internet, mon carnet de recettes, etc…) que l’on peut élaborer avec les aliments que j’ai écrits précédemment (cela peut être des accompagnements auxquels il me manque des viandes ou poissons, par exemple).
  • Une fois que j’ai repéré les ingrédients manquants (ceux que je dois me procurer en courses), je les note sur mon cahier (toujours selon mon code couleur : au crayon à papier) pour compléter mes menus. Ainsi, je sais d’un seul coup d’œil ce que l’on va manger sur les semaines à venir et ce qu’il faut ajouter à mon panier de courses.

Comme je le disais précédemment, tout cela peut évoluer au jour le jour, en fonction des imprévus ou des envies de changements. Je peux alors basculer un menu sur un autre jour ou savoir que l’on n’a pas mangé tels aliments car nous avons fini les restes, par exemple. Pour cela, j’en reviens à mon code couleur et cette fois, j’utilise un surligneur pour annoter mes menus. Je barre ce qui a été utilisé et je surligne ce qui ne l’a pas été : cela me permet de mieux visualiser la nourriture qu’il reste à consommer…et ainsi la reporter sur les menus suivants.

Le vrac et les paniers maraîchers

Autre alternative pour des courses plus raisonnées : le vrac et les paniers maraîchers. Je n’ai pas encore eu l’occasion de tester ce type de courses, mais cela me semble intéressant sur plusieurs principes :

  • Les produits consommés sont de saison.
  • Ils viennent de petits producteurs. On fait d’une pierre deux coups : on les aide à vivre et on promeut l’agriculture de proximité.
  • On contribue à préserver la planète en n’utilisant pas (ou peu) de plastique, puisque l’on réutilise des bocaux en verre, des sac en toile, etc… pour faire ses courses.

Si vous souhaitez approfondir le sujet, je vous propose les articles suivants :

Comment vous organisez-vous pour des courses zéro-gaspi ?

PINTEREST - 5 astuces pour des courses zéro gaspi - COTTON CANDY blog lifestyle lecture et maternité

Vous aimerez peut-être

4 commentaires

  • Reply Maman Bulle 29 avril 2020 at 22 h 58 min

    j’attendais cet article impatiemment !
    je confirme que le drive est hyper économique. Je le vois actuellement, je ne l’utilise plus car malheureusement délais trop longs et souvent bcp de ruptures … mais du coup je suis bcp plus tentée d’acheter plus que prévu en déambulant dans les rayons.
    je prends note de toutes tes astuces et je pense m’y (re)mettre très bientôt car j’en ai marre du gaspi mais aussi de la panne d’inspiration et de manger des trucs pas terribles par paresse ….

    • Reply Stéphanie •• Cotton Candy 21 mai 2020 at 11 h 12 min

      Oui, avec le confinement, c’est limite si je ne préparais pas le prochain drive dès la réception du précédent…histoire d’être sûre d’avoir tout (car il y avait aussi pas mal de ruptures de stock).
      On est toutes pareilles, je te rassure. J’essaie aussi de mettre 1 ou 2 trucs de flemme à chaque fois (conserve ou surgelé). Ca me permet d’être un peu plus zen si un jour je n’ai aucune envie de préparer à manger.

  • Reply Pause café avec Audrey 3 mai 2020 at 11 h 13 min

    Coucou
    Je suis contre le gaspillage et j’ai toujours réussi à bien gérer mes courses, du coup c’est bon pour la planète et aussi pour mon budget !
    Des bisous
    Audrey
    https://pausecafeavecaudrey.fr

    • Reply Stéphanie •• Cotton Candy 4 mai 2020 at 12 h 00 min

      Hello ! Oui, bien gérer ses courses c’est à double-bénéfice. C’est important de prendre soin de la planète et de faire de son mieux, à son échelle.
      Ce qui est génial c’est quand en plus ça aide notre compte en banque !

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.