Lecture

Les gens heureux lisent et boivent du café – A.M-Lugand

14 novembre 2018
heureux

Je n’ai jamais lu aucun roman de cette auteure. Pourtant, j’avoue que dès la sortie de Les gens heureux lisent et boivent du café, je l’ai aperçu partout ! Alors forcément, je n’étais pas spécialement dans l’envie de le découvrir. Et puis, pendant les grandes vacances, je me suis rendue dans la librairie que j’affectionne le plus et il était là. Alors, pour la première fois, j’ai été curieuse de savoir de quoi il parlait, ce qu’il racontait. Je l’ai attrapé et lu la quatrième de couverture afin de me faire une idée. Et puis, le déclic. Je me suis dit “Mais en fait, c’est tout à fait le genre de roman que j’aime lire.”. Alors, banco, je l’ai acheté…et dévoré quelques jours plus tard ! J’en avais vaguement parlé sur instagram et je me suis retrouvée avec des retours assez négatifs ou alors fortement positifs. Pas vraiment de juste milieu. Donc finalement, qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Diane a brusquement perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. Afin d’échapper à son entourage qui l’enjoint à reprendre pied, elle décide de s’exiler en Irlande, seule.
Mais, à fuir avec acharnement la vie, elle finit par vous rattraper…

 

mon-avis-lecture

En découvrant le résumé présent sur la quatrième de couverture, j’ai malgré tout eu une appréhension. Lorsque e lis, j’ai envie de m’évader de ma vie, penser à autre chose, même quand tout va bien. Alors, une histoire d’accident où la femme se retrouve veuve et qu’en plus de lui de lui avoir enlevé son mari, elle a également perdu sa fille, j’avais un peu peur que cela vire au drama. Et cela a été le cas. Au début, tout du moins.

Le personnage principal que l’on découvre en ouverture de roman est une jeune femme dépressive, qui fait tout pour garder le souvenir de son mari et de sa fille, disparus dans un accident de voiture. Elle va même jusqu’à utiliser leurs vêtements, leurs shampoings, etc…on n’est pas très loin du pathétique.

Et puis, petit à petit, le lecteur découvre un autre visage de Diane, cette femme meurtrie. Au fur et à mesure des pages, en avançant dans l’histoire, elle nous montre son vrai caractère, celle d’une femme forte qui sait se battre pour se qu’elle veut. J’ai trouvé ce trait parfois exagéré, notamment auprès de l’ex-fiancée d’Edward. En effet, Diane passe d’une femme recluse sur elle-même qui ne veut voir personne à une femme joviale et amoureuse. Même si cela ne s’est pas fait en un claquement doigt, cela semble tout de même assez rapide comme évolution.

Néanmoins, j’ai pas mal accroché à ce personnage, notamment grâce à sa force de caractère et à ses aventures en Irlande, où je l’ai trouvée attachante et sympathique. Elle s’est également beaucoup révélée en présence de la soeur d’Edward, qui est devenue une alliée de taille.

Côté personnage en revanche, j’ai été très (trop ?) déçue par Félix. Ce personnage gay et haut en couleur, qui est le meilleur ami de Diane a eu une saveur assez fade. Je n’ai pas trouvé qu’il apportait grand chose à l’histoire, si ce n’est un côté antipathique. Bref, j’ai été ravie de voir qu’il n’apparaissait pas, car cela aurait gâché une belle histoire !

Le cadre du roman est assez bien amené et les décors sont plantés de manière à ce que le lecteur vive réellement ce que découvre Diane, notamment au niveau de son environnement, des paysages, etc… J’ai d’ailleurs beaucoup aimé ces pages durant lesquelles je me suis réellement évadée avec elle.

Conclusion

J’ai donc pris beaucoup de plaisir à découvrir ce premier roman d’Agnès Martin-Lugand, que je ne connaissais pas auparavant. Je me suis plongée dans ce roman avec délectation et je l’ai apprécié à sa juste valeur. Ma seule déception a été la tournure finale des événements. Mais je me console en me disant qu’il y a une suite : La vie est facile, ne t’inquiète pas, que je me suis empressée d’acheter et que j’ai hâte de dévorer à son tour.

17 / 20

Le gens heureux - pinterest

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

10 commentaires

  • Reply Soa 14 novembre 2018 at 10 h 03 min

    Pour ma part, les premières pages m’ont scotchée mais j’ai été un peu déçue par les péripéties de l’aventure avec Edouard ! Et contrairement à toi, j’ai adoré le personnage de Félix 😀 ! Mais je suis d’accord avec toi, le choix de l’Irlande et tout est top !

    • Reply Fl3ur de lun3 14 novembre 2018 at 14 h 39 min

      Déçue par rapport à quel aspect de la relation ? La séparation ou les rebondissement je t’aime / moi non plus ? ^^

  • Reply Ornella 14 novembre 2018 at 10 h 40 min

    Je vois ce titre partout mais je n’arrive à être attirée. :/

    • Reply Fl3ur de lun3 14 novembre 2018 at 14 h 29 min

      Tu sais pourquoi tu n’es pas attirée ? A cause du “tapage médiatique” (comme c’était mon cas au début) ou est-ce le résumé qui ne te tente guère ?

  • Reply Leti Pradas Callegari 14 novembre 2018 at 15 h 10 min

    tu dois lire les suites

    • Reply Fl3ur de lun3 14 novembre 2018 at 15 h 16 min

      LES suiteS ? Je ne savais pas qu’il y en avait plusieurs.
      J’ai lu également “La vie est facile, ne t’inquiète pas” (chronique à venir sous peu sur le blog) mais il y en a d’autres ?

  • Reply Mel 15 novembre 2018 at 1 h 31 min

    Je connaissais pas vraiment ce livre 📚, mais cela me tente bien !

    • Reply Fl3ur de lun3 15 novembre 2018 at 21 h 25 min

      Contente d’avoir pu te faire découvrir un roman :).

  • Reply myrtilledeco 15 novembre 2018 at 10 h 47 min

    Hello,
    Merci pour l’article, la déscription du livre m’a intriqué.
    Il y a 2 ans j’ai lu “Désolée, je suis attendue” par Agnès Martin-Lugand et ce roman m’a plu, mais à l’époque, étant au chômage, j’ai eu de difficultés pour comprendre le comportement du personnage principal 🙂 Yaël, jeune femme très ambitieuse, ne vit que pour son travail, en négligeant sa famille et ses amis. Lacher la prise, partir en vacances – c’est impensable ! Tout ça, pour oublier les fantômes du passé.
    Je pense que ce roman pourrait plaire aux amateurs de “Les gens heureux lisent et boivent du café” 🙂
    Bonne journee

    • Reply Fl3ur de lun3 15 novembre 2018 at 21 h 26 min

      Coucou :).
      Avec plaisir, merci également à toi de m’avoir donné envie quant à l’un de ses autres romans.
      Bonne soirée et merci de ton passage :).

    Poster un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.