Grossesse

Comment j’ai vécu le test du diabète gestationnel ?

4 août 2019
diabète gestationnel - Cotton Candy - blog

S’il y a bien une chose que de nombreuses femmes redoutent pendant la grossesse, c’est le test du diabète gestationnel. Personnellement, j’angoissais par rapport à mon bébé mais aussi à ce que ça impliquait pour moi. Lors d’un rendez-vous mensuel, mon gynécologue m’a expliqué qu’il le faisait faire à toutes ses patientes. Sans exception. Qu’elles soient à risque ou non.

Lors de mes examens du mois précédent, les analyses d’urine et plus précisément la glycosurie (glucose dans les urines) n’étaient pas fameux. A vrai dire, c’était même bien au-dessus des normes. Cela m’inquiétait d’autant plus, malgré le discours de mon gynécologue, qui s’est vu rassurant. Les jours passent et l’échéance du prochain rendez-vous mensuel approche. Il est arrivé un moment où je ne pouvais plus repousser. J’ai donc pris mon courage à deux mains pour me lancer dans ce que je redoutais : le test du diabète gestationnel.

Test du diabète gestationnel : pourquoi, comment ?

Le diabète gestationnel : qu’est-ce que c’est ?

Voici un extrait du site de santé de l’assurance maladie, qui vous en parle mieux que moi.

Pour toute femme enceinte, une recherche de sucre dans les urines est prévue lors des consultations mensuelles de suivi de la grossesse. Un dépistage du diabète gestationnel est proposé si du sucre est présent dans les urines ou lorsque la femme présente certains facteurs de risque.

Comment doit se dérouler le test du diabète gestationnel ?

Là encore, je vous renvoie vers le site de l’assurance maladie si vous souhaitez plus de détails “techniques”.

Le dépistage du diabète gestationnel comporte : la mesure de la glycémie à jeun et/ou la mesure des glycémies lors d’une HGPO. L’hyperglycémie provoquée par voie orale est réalisée entre la 24ème et la 28ème semaine d’aménorrhée. Elle consiste en l’absorption d’une quantité standard de glucose ; le dépistage s’effectue par dosage de la glycémie 1 heure, puis 2 heures après l’ingestion.
Une seule valeur de glycémie égale ou supérieure aux seuils définis suffit à diagnostiquer un diabète gestationnel.

Mon expérience

Le test du diabète gestationnel tel que je pensais le vivre

J’angoissais beaucoup, en particulier par rapport à tout ce que j’avais lu (mauvaise idée, je vous le dis tout de suite !). Ce test du diabète gestationnel apparaissait comme horrible. Beaucoup de femmes expliquaient que la solution avait un goût immonde, qu’elles ont tourné de l’œil ou vomi. Et ceci n’est que la plupart des descriptions qui revenaient le plus. Comme je vous le disais, c’est une grossière erreur d’avoir écouté tout ça et stressé par la même occasion. Si on prend les choses différemment : tout le monde a-t-il les mêmes goûts alimentaires ? Les phobies de chacun sont-elles les mêmes ? La réponse à toutes ces questions est identique : NON ! Eh bien pour le test du diabète gestationnel, c’est pareil : chaque femme réagit différemment.

La réalité de ce que j’ai vécu

C’est donc par rapport à mon expérience et mon ressenti que je vais vous présenter les choses. Tout d’abord, une première prise de sang est faite à jeun (très important !). Je la redoutais beaucoup car je déteste cela…j’avais particulièrement peur de tourner de l’œil. On m’a conseillé sur twitter de manger des pâtes la veille au soir. Je valide ce conseil à 100%, qui m’a beaucoup aidée ! Ensuite, l’infirmière me donne la solution de glucose à boire, de 200mL (goût orange dans mon labo, mais cela existe aussi au citron). J’ai d’abord commencé par gorgées, timidement. Et puis, je me suis rapidement rendue-compte que le goût n’a rien d’affreux…bien au contraire ! Je crois que j’avais tellement soif (sympa d’être à jeun…) que cela m’a soulagée de boire, même quelque chose de très sucré ! Petite précision importante : on ne m’a laissé que 5 minutes pour boire le tout, puisque le chronomètre était enclenché.

S’en suit alors une heure d’attente, pendant laquelle j’avais très peur de vomir ou tomber dans les pommes. Et bien le seul symptôme indésirable que j’ai ressenti est une (très) grande fatigue, vers la fin de la première heure. Par contre, je vous conseille vraiment de prendre de quoi s’occuper (un livre, son téléphone bien chargé, etc…). Car, finalement, c’est ce qui m’a le plus embêtée : l’attente ! Après 1h, l’infirmière revient et fait la deuxième prise de sang. Puis c’est reparti pour une nouvelle heure d’attente. Celle-ci m’a semblé bien plus longue, malgré les occupations que j’avais prévues. Sur la fin, j’en avais marre (ahah !) et je commençais à piquer du nez. Puis, 2h après avoir ingurgité la solution, l’infirmière revient pour pratiquer la troisième (et dernière, ouf !) prise de sang. Elle me demande comment je me sens, si tout va bien, puis, me laisse repartir. Je précise que j’ai eu la chance de me faire accompagner par mister, le futur papa…

Test du diabète gestationnel : comment bien interpréter les résultats ?

Qui dit 3 prises de sang dit, bien évidemment, 3 résultats à interpréter. En ce qui me concerne, j’ai eu la chance de les recevoir quelques heures après le test. Je ne sais pas si les protocoles sont les mêmes dans tous les laboratoires, mais les valeurs dont je vais vous parler sont celles qui fonctionnent par chez moi.

  • La glycémie à jeun doit être inférieure à 0.92
  • Celle après 1h doit être inférieure à 1.80
  • Enfin, la glycémie après 2h doit avoir baissé et être inférieure à 1.53

Les valeurs de référence sont, dans tous les cas, notées ou expliquées sur le compte-rendu des résultats. Si l’une des trois valeurs est supérieure à la norme, alors le diabète gestationnel est avéré. Mais, je vous conseille malgré tout de téléphoner ou prendre rendez-vous avec votre sage-femme ou gynécologue.

Comment avez-vous ressenti ce test ?

PINTEREST - diabète gestationnel

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

12 commentaires

  • Reply Y-Lan 4 août 2019 at 15 h 20 min

    Perso, pas de souvenir d’avoir mal vécu le test. Je pense que cela s’est bien passé globalement. C’est plutôt la suite que j’ai trouvée difficile car j’ai bien eu un diabète gestationnel. Heureusement, sans insuline. Mais j’ai super mal vécu la journée à l’hôpital, le fait de se piquer 6 fois par jour, le fait de devoir manger à heures fixes et peser chaque féculent. 4 ans plus tard, ma glycémie étant toujours haute, je continue de manger avec le moins de sucre possible pour retarder l’arrivée du diabète (je suis diagnostiquée pré diabétique). Je suis très sensible au sujet du sucre et je me bats pour que les habitudes alimentaires soient plus équilibrées dans mon entourage. Je suis heureuse de pouvoir transmettre un mode de vie plus sain à ma fille en lui préparant le plus possible de desserts maison et pas les trucs industriels. Mais je suis étonnée du coup qu’à l’école, on donne autant de choses sucrées, ce sont de mauvaises habitudes données dès l’enfance.

    • Reply Fl3ur de lun3 12 août 2019 at 19 h 17 min

      Oh mince :/ C’est ta grossesse qui a déclenché le diabète ou tu avais déjà des prédispositions ?
      Tu as bien raison de préparer tout toi-même…je rêverais de faire ça pour ma puce quand on fera la diversification, mais j’ai tellement peur de manquer de temps. Tu prépares au fur et à mesure ou à l’avance les petits pots, etc ?
      Si tu ne souhaites pas que ta fille prenne des choses sucrées à l’école, n’hésites pas à en informer son enseignant(e)…et apporter quelque chose pour elle à la place, on le fait beaucoup pour les enfants “à risque”. Après, en ce qui me concerne, les goûters c’est assez rares (tout au plus 5/6 fois dans l’année et encore…quand les enfants souhaitent fêter l’anniversaire avec les copains !).

  • Reply Maman Bulle 4 août 2019 at 23 h 09 min

    Tout comme toi j’avais pas envie de faire ce test à cause de ce que j’en avais lu sur les RS. Moi je redoutais surtout les 3 PDS car en général on me pique tjs au même endroit et pas très facilement … Finalement, tout comme toi, ce que j’ai trouvé le plus dur fut l’attente entre chaque PDS. En plus ils m’ont fait attendre dans la salle d’attente sur des sièges pas confortables et en plein courant d’air (en plein hiver). Donc pour bébé 2 ce qui est sûr c’est que je demanderais à rester dans une pièce et à être semie allongée … quitte à simuler un malaise pour y avoir droit !

    • Reply Fl3ur de lun3 12 août 2019 at 19 h 01 min

      Comme quoi, il faut vraiment prendre et laisser dans tout ce que l’on peut lire…chacune le vit différemment et il y a quand même pas mal de mamans pour qui tout s’est bien passé mais qui ont eu du “stress” à cause des “on dit”… C’est dommage !
      Oh ma pauvre, l’attente devait être vraiment dure, en effet. J’ai eu la chance que l’on m’installe dans une salle de prélèvement vide et du coup j’étais un peu mieux installée sur les fameux fauteuils, mais bon…ça reste long d’attendre !
      Généralement, ils le font mais parfois, il ne sont pas très très sympas, malheureusement… mais oui, simule, ça passera mieux ^^

  • Reply ornellastro 6 août 2019 at 9 h 19 min

    Je n’étais pas du tout renseignée à ce sujet. Merci pour le découverte.

  • Reply chaparledequoi 7 août 2019 at 10 h 43 min

    J’ai eu le diabète gestationnel pour ma dernière grossesse donc ce test je le connais extrêmement bien.
    J’espère que tes résultats seront bons !

    • Reply Fl3ur de lun3 12 août 2019 at 18 h 21 min

      Oh ma pauvre :/ Ca ne doit vraiment pas être agréable, surtout que cela s’ajoute aux privations diverses…
      Du coup, ca a disparu après ton accouchement ?
      Merci, j’ai eu la chance d’avoir d’excellents résultats donc pas de DG pour moi. Ouf…

  • Reply chaparledequoi 12 août 2019 at 20 h 07 min

    Contente de lire ça ! 😄
    Non vraiment pas, j’ai été mise sous insuline 2 jours seulement après le début des privations alimentaires qui ne suffisaient pas. Ça a plus ou moins disparu. Au première test de contrôle j’étais trop haute à jeun. J’ai dû refaire le test quelques mois après (récemment d’ailleurs) et là le taux à jeun était bon mais tout juste donc je dois faire une prise de sang annuel pour contrôler qu’un diabète ne s’est pas déclarer 😥

    • Reply Fl3ur de lun3 15 août 2019 at 13 h 17 min

      Oh mince :/.
      Je pensais (bêtement, visiblement) que cela se passait avec l’accouchement. J’espère que tes prochains résultats seront bons *je croise les doigts*.

      • Reply chaparledequoi 15 août 2019 at 18 h 06 min

        Oui dans la plupart des cas il s’en va. Mais il y a quand même beaucoup qui reste. Mais bon là en diabetologie ils m’ont bien dit que ce n’était pas un diabète ni un pré diabète donc je mise sur ça 😅
        Merci ! 🙏🏼

        • Reply Fl3ur de lun3 17 août 2019 at 21 h 07 min

          Oh mince :/ Je plains les mamans qui doivent subir ça.
          On va croiser les doigts alors ! Tiens-moi au courant si tu veux.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.