Humeurs

Bye bye 2020, welcome 2021 (et ses nouveaux projets)

3 janvier 2021
Welcome 2021 - Objectifs et résolutions de la nouvelle année - COTTON CANDY blog lifestyle lecture et maternité

Ca y est, nous avons tourné la page de l’année 2020. Il était temps ! Je ne sais pas vous, mais chez nous, elle a été rythmée par la pandémie, le confinement, les problèmes en tous genres (qui en découlaient, ou non, d’ailleurs), l’enfer à subir avec nos voisins (dont je vous ai parlé sur twitter), et encore bien d’autres choses, heureusement plus positives.

Alors, sincèrement, même si 2020 m’a quand même apporté de jolies choses, comme la possibilité de profiter de la première année de ma fille (au travers de ce confinement, justement), je ne suis pas mécontente de la voir céder sa place à 2021 qui, je l’espère, sera à la hauteur (même si l’on ne va pas se cacher, que ça semble plutôt être dans la continuité de 2020…). Gardons espoir !

Comme à chaque nouvelle année, j’avais envie de vous proposer un petit bilan de celle qui s’est écoulée et des projets, envies, choses que j’attends de réaliser avec impatience.

Bye bye 2020

Même si cette année a été particulièrement rythmée, je trouve important de se rappeler certains événements marquants (qu’ils soient positifs ou non, peu importe…s’ils ont impactés notre vie, ce n’est pas anodin).

Ce que l’on retiendra…

La première chose que j’ai envie de me souvenir de 2020, ce sont les moments passés avec ma fille, durant le confinement. Reprendre le travail après mon congé maternité (et mon arrêt, suite à ma dépression post-partum) était une torture pour moi. Savoir que je laissais ma fille chez une assistante maternelle, pendant que moi je devrais m’occuper des enfants des autres, me fendait le cœur en deux. Et puis, c’est finalement grâce à cette pandémie, j’ai pu passer plus de temps avec elle que je ne l’aurais imaginé. Je l’ai vu grandir, devenir une petite fille, évoluer, progresser, acquérir de plus en plus de compétences. Sans cette pandémie, j’aurais dû m’occuper des enfants des autres et “abandonner” ma fille encore plus longtemps. Donc, finalement, cette pandémie a eu du bon. Elle nous a aussi permis de nous retrouver en famille et passer du temps ensemble. Cela m’a ouvert les yeux sur certaines choses et changé mes aspirations futures.

C’est vraiment sur ce plan que je me suis le plus épanouie dans le domaine personnel, en 2020. Même si mon rôle de maman est le plus beau qui soit et même s’il n’est pas toujours rose, je suis ravie d’avoir autre chose à côté : le professionnel, mais aussi être une femme. Pourtant, de ce côté-ci, je me suis un peu oubliée en 2020, mais j’espère bien y remédier en 2021 avec de jolis projets qui, je l’espère verront le jour (je vais tout faire pour, en tout cas ! Et je vous en parlerai le moment venu).

…et ce que l’on préfère oublier

Et puis, dans le pire de cette année, il y a du négatif. Pas tant que ça au regard de certaines familles qui ont été endeuillées (par le virus ou non, d’ailleurs), mais qui a tout de même pesé sur mon moral pendant plusieurs semaines.

Il y a eu mes soucis de santé, que j’ai assez peu évoqué par ici et qui, en soit, ne sont pas énormément graves (il y a toujours pire que soi, j’ai appris à relativiser), ainsi que ma dépression post-partum en début d’année.

Welcome 2021 et tes jolis projets…

Bien évidemment, demander à ce que la pandémie s’arrête et que notre vie redevienne comme elle était avant, semble utopique et impossible. Néanmoins, j’espère que cette nouvelle année sera une année de changement, de renouveau et que ce virus sera rapidement derrière nous. Afin de mettre toutes les chances de mon côté et rendre cette nouvelle année encore plus belle, je me fixe quelques objectifs (ou : jolis projets). Ce terme me semble tellement plus approprié que celui de résolutions.

…sur le plan personnel

Plusieurs changements à venir au niveau personnel. Tout d’abord, un gros projet sur lequel je travail depuis 2 ans et qui (je l’espère) devrait naître cette année. Depuis le début de mon travail dessus, je n’ai pas osé en parler, comme si je voulais me protéger, ne pas me porter la poisse. Mais ce projet avance, à son rythme, et surtout au mien, lorsque j’ai du temps à lui consacrer. Doucement mais sûrement : j’espère (et je fais tout pour) que 2021 sera son année de naissance.

Autre objectif sur le plan personnel, ; j’en parlais déjà en 2020 et puis les choses s’étant déroulées ainsi je n’ai pas pu mener à bien cet objectif, je réitère donc en 2021. Je compte terminer la correction de mon premier roman et l’envoyer à plusieurs maisons d’édition, en croisant fort les doigts (même si j’ai peu d’espoir) que cela aboutisse à une jolie nouvelle.

Toujours au niveau de l’écriture, j’aimerais terminer mon second roman (commencé lors du NaNo, que j’ai lamentablement échoué à cause de mes obligations professionnelles) et pourquoi pas le corriger et relire, puis l’envoyer également à plusieurs maisons d’édition.

Enfin, en ce qui concerne purement le blog, je souhaiterais continuer à le développer et le voir grandir encore plus cette année (il a pris un réel essor en 2020, sans doute, là encore, grâce à la pandémie). La fin 2020 a été plutôt remplie de bonnes nouvelles de ce côté-ci, puisque j’ai été contactée par quelques marques pour de futures collaborations. Bien évidemment, je serai toujours aussi transparente et sincère dans mes avis. Dans la même optique, j’espère également développer mon compte instagram, sur lequel j’ai bossé en décembre, afin de rendre une certaine homogénéité à mon feed.

…sur le plan professionnel

J’ai enfin passé (en toute fin d’année) la douloureuse épreuve de l’inspection du rendez-vous de carrière. Même si cela s’est finalement bien passé, je suis contente de me dire que la suite de l’année scolaire sera plus simple de ce côté-ci (on ne va pas se mentir, c’est suffisamment difficile avec COVID + masques + protocole à mettre en place…). J’espère donc passer une fin d’année relativement plus agréable et moins stressante.

Néanmoins, je n’ai pas oublié mes envies de changement professionnel et celles-ci, bien que moins oppressantes, sont toujours dans un coin de ma tête. Je fais donc ce qu’il faut pour trouver vers quelle voie j’ai réellement envie de me diriger. Certaines me seraient plus facilement accessibles que d’autres, mais je dois mettre dans la balance les différents enjeux. Je ne peux plus me permettre de prendre ce genre de décisions à la légère. Certaines formations m’obligeraient à repasser par de longues études (3 à 5 ans post-bac), d’autres pourraient se faire sous forme de licence professionnelle ou bien à distance. Je pèse le pour et le contre, je regarde l’investissement nécessaire, les tenants et les aboutissants, mais je ne baisse pas les bras. J’ai décidé de reprendre ma vie professionnelle en mains !

Quels sont vos objectifs pour cette nouvelle année ?

Vous aimerez peut-être

0 commentaire

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.