Chroniques littéraires

La mécanique du coeur – Mathias Malzieu

26 décembre 2014

Jackmecanique

machronique
La couverture du livre est magnifique et représente les différents personnages que l’on a pu découvrir dans ce conte….ou du moins les personnages “principaux”.

L’histoire de “Little Jack” commença lors de sa naissance, par le jour le plus froid du monde. Sa mère, une “pute” comme elle est appelée dans le livre, va chez Madeleine, considérée à Edimbourg comme une sorcière et l’accoucheuse des putes. Dès sa naissance, Jack connaît un soucis : son cœur fait de chair et de sang est à moitié gelé. Pour le sauver, Madeleine décide de lui greffer en plus un cœur mécanique, fait d’une horloge avec un coucou. Toutefois, il doit faire attention à ne pas éprouver de sentiments trop fort, sinon, son cœur pourrait ne pas supporter le choc !
A l’âge de 10 ans, Madeleine l’autorise enfin à sortir, découvrir la ville, ce qu’elle lui refusait depuis sa naissance, de peur que le trop-plein d’émotions ne soit mauvais pour lui. C’est alors que Little Jack découvre la voix enchanteresse de “Andalousia”, une jeune chanteuse. Petit à petit, par la force des choses, il en apprend plus sur elle et découvre qu’elle se nomme “Miss Acacia”. C’est alors que Little Jack va vivre de nombreuses aventures, avec ses comparses, Anna, Luna et Arthur. Il va également découvrir l’école, et les voyages….
Ses aventures vont aller de rebondissement en rebondissement et lors de l’épilogue, nous découvrons ce qu’il s’est passé dans la vie de nos protagonistes, depuis le dernier chapitre. Il est d’ailleurs très décevant…et la fin n’est absolument pas celle à laquelle le lecteur peut s’attendre.

Premièrement, ne touche pas à tes aiguilles.
Deuxièmement, maîtrise ta colère.
Troisièmement, ne te laisse jamais, au grand jamais, tomber amoureux.
Car alors pour toujours à l’horloge de ton coeur la grande aiguille des heures transpercera ta peau, tes os imploseront, et la mécanique de ton coeur sera brisée de nouveau.

enbref1

Même si l’histoire s’est finalement avérée intéressante, j’ai failli abandonner le livre après les 50 premières pages, lues péniblement. Le reste de l’histoire est entraînant, en revanche, la fin est, elle aussi, décevante.
Je suis malgré tout contente de l’avoir lu car le résumé et la couverture me tentaient beaucoup. Mais ce livre sera, je pense, ma seule découverte de cet auteur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

2 commentaires

  • Reply Milo 26 décembre 2014 at 19 h 03 min

    Il faut vraiment que je lise les romans de cet auteur !

    • Reply Fl3ur de lun3 28 décembre 2014 at 14 h 06 min

      C’est à lire au moins une fois, pour découvrir son style.
      Après, on aime ou pas….

    Poster un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.