Humeurs

Méfiez-vous des apparences !

21 novembre 2018
apparences

L’article d’aujourd’hui n’était pas vraiment prévu. Mais, au détour d’une discussion avec une amie, j’ai eu envie d’aborder le thème des apparences. Alors, il ne va pas s’agir de parler du physique mais bien de l’apparence qu’ont les choses et de ce que l’on renvoie sur la blogosphère (ou les réseaux sociaux). J’avoue que, pour une fois, l’article risque d’être un peu décousu, écrit comme je le ressens…

Ce sujet me travaille depuis pas mal de temps. Et lors de la discussion avec mon amie, j’ai eu le déclic. Et si je vous parlais de cela dans un prochain article ? Et si, en tant que blogueuse, je m’exprimais sur le sujet de l’apparence, de l’image que l’on renvoie aux autres au travers de notre blog (et de nos écrits) ou bien des réseaux sociaux. Car oui, il ne faut pas se leurrer, que l’on soit qualifiée “d’influenceuse” ou bien que l’on blogue par passion ou par plaisir, on renvoie tous une image aux personnes qui nous suivent. Parfois, celle-ci est d’ailleurs éloignée de la réalité. Peut-être par choix. Ou bien pour casser son image naturelle ou se donner une sorte de carapace.

En ce qui me concerne, je l’ai dit et répété, que ce soit ici ou sur les réseaux. Je me veux la plus honnête et sincère envers vous, que cela soit sur un avis littéraire, sur un test de produit ou bien dans mes billets humeurs ou lifestyle. Malheureusement, ce n’est pas le cas de toutes les blogueuses que j’ai pu suivre. Certaines étant de véritables vitrines publicitaires. Mais là encore, il faut savoir trier ses abonnements, ses lectures et tout dépend des envies de chacun(e). Tout comme les lecteurs sont différents, les blogueuses le sont également. Certaines (dont je fais partie) ne voient leur blog “que” comme une véritable passion et sont animées d’une envie de partager, alors que d’autres (et je ne parle pas ici de toutes les influenceuses, soyons clairs !) ne voient leur blog que comme un moyen de se faire un bon paquet d’argent. Et puis, au milieu, il y a les blogueuses professionnelles, qui vivent de leur blog, mais ne le considèrent pas comme une vitrine publicitaire (elles choisissent leurs partenariats avec soin) et partagent toujours avec autant de passion, prennent le temps de répondre aux messages qu’on leur envoie, etc…

En clair, dans la blogo, on peut renvoyer l’image que l’on veut à ses lecteurs et aux autres blogueurs, parfois de façon voulue. Mais, malheureusement, parfois les gens qui nous lisent ou nous suivent sur les réseaux ne comprennent pas que certaines ne partagent que l’aspect le plus beau de leur vie, loin de la réalité. Par exemple, vous ne verrez jamais une maman blogueuse partager une photo de la couche pleine de son enfant (bon OK, je caricature, mais c’est pourtant vrai…il ne faut pas oublier que l’on ne montre que ce que l’on veut…). Mais assez papoté car sinon cet article sera hyper long (comment ça, il l’est déjà et l’on en est qu’à l’intro…?!), il est temps de rentrer dans le vive du sujet.

Blogo : Y a-t-il un fossé entre les apparences et la réalité ?

La première question essentielle à se poser est celle-ci : Existe-t-il une différence entre les apparences (et donc, ce que l’on montre sur les réseaux sociaux) et la réalité ? Bien entendu, les points énoncés dans cet article ne sont que mon point de vue. Cependant, je vous invite à partager le vôtre en commentaire, si vous souhaitez en discuter…

  • Les photos mises en scène sont de plus en plus nombreuses, que ce soit sur les blogs ou les réseaux sociaux (et plus particulièrement instagram). Bien évidemment, on se doute (à peu près tous) que la plupart des photos postées sur le réseau sont mises en scène. Comment ça, vous faites tous les jours des photos de vos bougies enveloppées dans des plaids tous doux ? D’une part, elles permettent d’apporter plus d’harmonie au feed et d’autre part, elles sont forcément plus attractives et ça, c’est top quand on recherche de l’audience ! Pour autant, ce type de fonctionnement n’en est pas forcément plus désagréables…il faut juste garder à l’esprit que ce n’est pas nécessairement la réalité, qu’on choisit ce que l’on veut montrer.

>> A lire aussi : Instagram vs réalité

  • Quid des images retouchées sur instagram ? Je vous parlais déjà de ce “soucis” inhérent à instagram dans cet article et celui-ci, l’année dernière. Il faut dire que l’on voit de plus en plus de magnifiques images, paysages, couchers de soleil, etc… qui semblent si féériques, idylliques, qu’il y a de quoi pleurer sur son sort et penser que sa vie est pathétique (bon OK, peut-être pas à ce point ?). Mais, qui n’a jamais rêvé de poster ce genre de clichés ? D’avoir un compte aussi agréable et fluide que le feed de pas mal de blogueuses ? Il ne faut pas se leurrer, derrière les jolis comptes, il y a toujours du travail. Les retouches prennent du temps et les filtres à appliquer ne sont pas toujours identiques sur chaque photo. Il y a parfois des paramètres à modifier. Nous ne sommes plus à l’air des clichés postés instantanément, comme le prônait instagram à ses débuts.
  • L’apparition de marques sur instagram n’est pas non plus le fruit du hasard. Bien souvent, il s’agit simplement de publicités déguisées. Les marques collaborent avec des blogueuses / instagrammeuses, qui sont payées en échange de la promotion qu’elles apportent à un (ou plusieurs) produit(s). Il est néanmoins extrêmement dommage que toutes ne le mentionnent pas (soit dans la description de la photo, soit dans un hashtag et il me semble cependant que cela est devenu obligatoire depuis quelques mois maintenant). Malheureusement, rares sont les blogueuses qui taguent des marques par plaisir de partager quelque chose de bien, qu’elles ont découvert seules et non pas par le biais d’une collaboration…c’était pourtant le but premier d’intagram : le partage spontané de contenu.

>> A (re)découvrir : Twitter et instagram : quand l’appât du gain écrase tout et Instagram et moi

Quelle image renvoient les “influenceuses” ?

Bien souvent, les blogueuses et surtout celles catégorisées comme étant des “influenceuses” montrent sur les réseaux une vie parfaite. Une vie que beaucoup de leurs lecteurs peuvent envier. Alors, je suis d’accord en ce qui concerne certaines, qui semblent simplement avoir eu de la chance. En revanche, si l’on regarde certaines grandes blogueuses, on se rend compte que même si elles ont la chance de réaliser de beaux voyages de presse, de visiter de magnifiques endroits et de se dégager un salaire plus important que le mien (fastoche en même temps, je suis instit’…), elles le méritent car elles sont investies et bossent comme des malades. Bref, là encore, il ne faut pas toutes les mettre dans le même panier (c’est aussi un peu la morale de cet article…).

Parlons donc des blogueuses qui ont bossé pour en arriver où elles sont aujourd’hui. Oui, elles ont parfois une vie de rêve, loin de Paris, dans de beaux appartements ou de belles maisons. Oui, elles semblent vivre de manière idyllique. Une vie rêve en somme. Mais peut-être que l’on peut se poser la question à l’envers. Est-ce que partager de belles photos, les mettre en valeur et les retoucher n’est-il pas l’essence-même de leur travail ? N’est-ce pas avant tout pour faire rêver leurs lecteurs et les emmener loin de leur quotidien ?

Vie IRL vs vie en ligne

Parfois même, les apparences sont trompeuses de manière plus proche. On a tous des amis, de la famille que l’on follow ou qui nous suivent sur les réseaux sociaux (parfois, simplement facebook, parfois d’autres réseaux). Mais malgré tout, on ne connaît pas tout de la vie de ces personnes. Même si parfois, les réseaux nous donnent cette impression de “s’immiscer” dans un couple ou dans une famille.

Pourtant, il faut savoir que, que l’on soit “influenceuse”, simple blogueuse ou personne lambda, on choisit (la plupart du temps) ce que l’on souhaite partager avec les autres, ce que l’on souhaite montrer de notre vie. C’est ainsi que j’ai appris, au cours d’une discussion, qu’une amie et son chéri ont essayé d’avoir un bébé pendant quasiment un an. A ce moment-là, elle nous a annoncé sa grossesse. Lorsque j’ai entendu ça, j’avoue avoir été “choquée”. En effet, cette copine n’en a jamais parlé ni lorsque l’on se côtoyait, ni sur facebook où je la suis. Il est donc essentiel de ne pas oublier que ces instants partagés de vie personnelle sur les réseaux sont des morceaux choisis. Un peu comme le teasing d’un film à sortir ou la quatrième de couverture d’un roman. On ne nous dit pas tout et chacun reste libre arbitre de ses choix. Chacun peut s’exprimer ou non sur certains aspects de sa vie. Ce que l’on voit, ce que l’on veut bien nous montrer, n’est pas nécessairement représentatif de la vie des personnes. Il ne s’agit là que de moments choisis….ne l’oublions pas !

Conclusion

Finalement, je ne sais pas si, au travers de cet article, j’ai réussi à vous faire passer le message qui me semble essentiel aujourd’hui. A l’ère du numérique et des réseaux sociaux, qui prennent de plus en plus de place dans nos vies. Mais il me semble essentiel de ne pas oublier que ce qui est publié par les “influenceuses” a avant tout pour vocation de vous faire rêver, de nous faire rêver. Donc est-ce vraiment si important qu’une photo soit retouchée sur instagram pour faire ressortir ses jolies couleurs ? L’essentiel ne réside-t-il pas ailleurs ? Par exemple dans l’honnêteté et la sincérité de la personne envers ses abonné(e)s ? Ou bien dans la spontanéité de la publication ? Faut-il toujours prendre une photo pour qu’elle soit en adéquation avec son feed ou bien peut-on juste partager avec ses abonné(e)s des petits moments de notre vie ?

Bien évidemment, on sera tous d’accord, blogueur ou lecteur, que personne n’ira poster une photo de son lit défait ou de sa cuisine avec la vaisselle qui s’égoutte. Mais cela ne montrerait-il pas, justement, que tout le monde est égal, quel que soit son statut ou son métier ? Ne serait-il pas aussi important parfois, de mettre de côté la partie idyllique et faire en sorte de rester dans la vérité, que chacun se rende compte que la vie idéale et parfaite n’existe pas…surtout les plus jeunes qui envient la vie de leurs “stars” préférées (blogueurs, instagrammeurs, youtubeurs, etc…). Ne passe-t-on pas à côté de beaux moments lorsque l’on est rivé sur son smartphone ou sur son appareil photo, à la recherche du cliché idéal à poster sur son feed ou sur son blog ? Ne peut-on pas, tout simplement, vivre le présent, sans penser à sa vie digitale…?

Que pensez-vous des apparences renvoyées par la blogosphère ou les réseaux sociaux ?

apparences - pinterest

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

10 commentaires

  • Reply Claudia 21 novembre 2018 at 10 h 03 min

    J’en parlais justement il y a 2 jours dans une story Instagram. Je n’ai rien contre les influences qui vendent du rêve avec leur photos ou qui font parfois citrine à produits parce que la plupart de celles que je suis en ont fait leur métier.
    Ce que je reproche à certaines d’entre elles c’est le mensonge. Mais le vrai mensonge, je follow des personnes que je connais dans la vraie vie et l’une d’entre elles et complètement différente sur les RS, elle s’nvente une nouvelle vie, des problèmes ou parfois des bonheurs, elle ment sur sa façon de vivre, de consommer… Et ça, ça me gêne très fortement et c’est dans ce sens que je dis que oui, il faut se méfier des apparences et surtout sur les réseaux !

    • Reply Fl3ur de lun3 21 novembre 2018 at 10 h 55 min

      Je t’avoue ne pas avoir vu ta story (la plupart du temps, je ne regarde pas celles qui nécessitent le son et les passent directement une à une) et mon article était prêt depuis quelques temps déjà, donc n’y vois là aucune offense ou autre ;-).

      Ce que tu dis m’intéresse grandement car effectivement, je ne conçois pas non plus le mensonge dans le sens s’inventer une vie. Je préfère être naturelle, dire quand ça va, quand ça ne va pas, assumer qui je suis, plutôt que faire croire que je suis par exemple dans une démarche bio ou vegan, que j’essaie de faire en sorte d’utiliser le 0 déchet dans la vie de tous les jours, etc… Ce qui est faux.
      Bien sûr, comme tout le monde, j’essaie de réduire mes déchets ou je m’intéresse au sort des animaux. Mais je n’en parle pas, car non seulement, ça fait partie de ma vie perso (et donc du jardin secret qui n’a pas forcément sa place sur le blog) et en plus je n’ai pas envie de me “forcer” à en parler pour suivre la tendance des blogueuses. Je ne sais pas si je suis claire dans mes propos :/.

      Ta story est-elle toujours en une ?

  • Reply Melle Bulle 21 novembre 2018 at 21 h 32 min

    J’ai le même avis que toi à ce sujet. Je trouve cependant cela très dangereux, d’une part, pour les personnes qui se voilent la face en nous “vendant du rêve” car très souvent, derrière cette vitrine qu’elles affichent se cache de la tristesse … Entre autre. Mais aussi pour le mal être et la culpabilité que cela fait vivre aux “lecteurs” de ces blogueuses influenceuses. Quand je vois certaines personnes vouer une admiration sans borne pour ces personnes, ça m’alerte … quand je vois certaines personnes essayer d’atteindre la même pseudo perfection qui est montrée à l’écran … et se rendre malade de ne pas y arriver … C’est une véritable pression sociale qui fait beaucoup de mal.
    Personnellement, je fuis cela. Je pense vraiment être une blogueuse “vraie” qui partage aussi bien le beau que le moins beau … Alors oui, je ne vais pas te montrer une photo de mon jardin délabré et envahi de crottes de mes chiens car je l’ai laissé à l’abandon … je te montrerai plus volontiers mon jardin dès que mon nouveau jardinier viendra le remettre en état … Mais je n’hésiterai pas à te montrer malgré tout l’envers du décor … Et il en est donc de même dans la “vraie vie”, je ne cache pas grand chose à mes proches (si ce n’est mon véritable jardin secret … mais ça, tout le monde en a un et en a besoin).
    J’espère que petit à petit cela va disparaitre des réseaux sociaux afin que cette pression de la perfection mise en scène disparaisse et arrête de rendre certaines personnes malheureuses, jalouses, démotivées …

    • Reply Fl3ur de lun3 24 novembre 2018 at 18 h 13 min

      Je ne comprends pas franchement comment on peut ne partager que le positif, c’est sûr. A moins bien sûr de vouloir être idolâtre et penser faire rêver surtout les ados, qui sont bon public par rapport à ça.
      Je reprends l’exemple d’une blogueuse, Coralie, que j’aime beaucoup sur insta (j’en parlais dans un précédent article), elle ne montre pas que ce qui est tout rose en story, elle parle aussi des choses qui ne vont pas forcément bien etc…et franchement, c’est aussi pour ça que j’aime beaucoup la suivre.
      Ta dernière phrase résume très bien, ce qu’il se passe malheureusement sur les réseaux en ce moment…

  • Reply Picou 21 novembre 2018 at 22 h 39 min

    Pour ma part, je crois que personne n’est dupe que sur IG – en particulier – on ne montre que le beau, que ce qu’on a bien envie de montrer, et sous la forme la plus jolie possible. Ca n’empêche pas la sincérité, même quand c’est des partenariats, d’ailleurs.

    En revanche, c’est la masse d’informations de ce type qui finit par culpabiliser et mettre la pression, car on se dévalorise, il y a toujours quelqu’un qui fait plus joli, qui a mieux que ce qu’on a, qui écrit si bien, qui prend de si belles photos, qui a un si beau logement/dressing, etc.

    Et surtout, au final, tout le monde finit par avoir la même vision idéalisée du “beau”, et par poster la même chose (je ne m’exclus pas du lot!), et c’est cette uniformisation qui me gêne peut être le plus. Dès qu’on tente ou qu’on est hors cadre, ça détonne, et ça fait souvent un flop, alors qu’il faudrait justement encourager l’originalité…

    • Reply Fl3ur de lun3 24 novembre 2018 at 18 h 25 min

      Certains partenariats sont sincères, c’est indéniable, mais je doute qu’ils le soient tous…
      Tu as raison quand tu dis (si je comprends bien ton message), que le nombre croissant de partenariats donne quelque peu “honte”, on se sent un peu “rabaissé” et on se dit “Et pourquoi pas moi ?” tout simplement…
      De plus en plus de mises en scène se ressemblent sur instagram mais malgré tout, certaines restent tout de même plus réussies que d’autres…

  • Reply Célia de Mood de Luna 25 novembre 2018 at 17 h 46 min

    Hello Stéphanie,

    C’est un article qui donne matière à réflexion sur pas mal de choses. C’est souvent le piège avec les réseaux sociaux de s’enfermer dans une bulle idyllique. Mais tout dépend finalement de ce que l’on recherche. C’est à nous en tant qu’utilisateur de bien choisir ce que l’on veut suivre et avoir dans notre fil d’actualité. Et de la même façon, on doit s’interroger sur ce que l’on partage de notre vie. Je pense que c’est une réflexion personnelle que chacun devrait avoir. De sorte que l’on soit en harmonie avec soi-même tout simplement.

    • Reply Fl3ur de lun3 25 novembre 2018 at 21 h 35 min

      Coucou Célia.
      Effectivement, quand on tient un blog et, plus encore, des réseaux sociaux, la frontière entre vie réelle et vie internet est parfois très (trop) mince. Pourtant, certaines personnes ont même tendance à justement s’inventer une vie, comme il était dit dans un message un peu plus haut. Mais tu as raison, c’est à chacun de faire la part des choses.
      En tout cas, merci de ton passage sur le blog…puis-je te demander comment tu l’as connu ?

  • Reply Mathi l'écriveuse 1 février 2019 at 15 h 15 min

    Il est vrai que si on n’y prend pas garde, il est facile de se laisser décourager par la vie parfaite de ces comptes tout aussi parfaits ! =)

    • Reply Fl3ur de lun3 6 février 2019 at 16 h 16 min

      C’est exactement ça !
      Il y a quelques temps (c’est pour ça que j’ai écrit l’article), j’ai eu pas mal de remises en question justement où je comparais ma vie avec celle de blogueuses…

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.