Chroniques littéraires

Void City (T2) : Pour le vampire et le meilleur – Jeremy F. Lewis

21 décembre 2014

VoidCityT2

machronique
Nous retrouvons Eric là où nous l’avons laissé après le tome 1 (relire ma chronique), tel un fantôme, flottant au dessus des ruines de son club de strip-tease : “Le cœur de démon”.

Eric Jones, notre personnage principal, se retrouve donc dans une posture pour le moins désagréable. Le début du livre est surtout axé sur le travail de son “équipe” pour lui rendre sa forme normale : Tabitha (sa copine “chaude et humide”), Talbot (son mistigri fétiche) et Magbidion (le mage un peu égoïste qui vise ses intérêts). Ils sont également accompagnés dans ce tome par Rachel, la petite soeur morte de Tabitha, qui ne laisse pas Eric indifférent.
Le cœur de l’action se situe dans les différentes aventures vécues par Eric, et dans ses différentes expériences. Il découvre en effet dans ce tome, un certain nombre de ses pouvoirs : par exemple, comment transformer une personne en fascinée ? ou comment ses pouvoirs sont étroitement liés à sa vieille voiture, sa Mustang de 1964, avec laquelle il entretient un lien étroit, et qu’il baptise Croc.

Les 41 chapitres de ce livre sont découpés alternativement entre Eric et Tabitha, comme pour le tome 1, où chacun raconte les événements à sa manière, avec son ressenti. Cette façon de faire permet au lecteur de ne pas se lasser et donne du rythme à la lecture et à l’histoire.
De plus, quelques allusions sont faites à certains personnages magiques, notamment à la série Charmed, ou à Nick Quasi-Sans-Tête, le personnage d’Harry Potter. Ces parallèles avec d’autres séries ont accentué la touche d’humour (et de jeux de mots !) dont a fait preuve l’auteur, tout au long de ce livre. Car oui, même si Eric perd de nombreuses choses, il vit également de beaux moments dans ce tome, comme sa demande en mariage…

En ce qui concerne le style d’écriture, il est vrai que l’auteur écrit parfois de façon crue, notamment les différentes scènes de sexe, mais même si le vocabulaire est parfois primitif, ces scènes paraissent importantes, non seulement car ce besoin fait partie intégrante d’un vampire, mais également car elles permettent aux lecteurs de comprendre certains aspects de la relation entre Eric et Tabitha ou, comme c’était le cas dans ce tome, de la relation entre Eric et Rachel.
Je dois toutefois avouer que quelque chose m’a gêné dans ma lecture (tout du moins au début : la police d’écriture. Celle-ci est petite, ce qui ne procure pas un réel confort pour les yeux. Je n’ai pu lire que 70 pages d’un coup, tout au plus…

enbref1

Une suite de saga vraiment sympa, et contrairement au tome 1, celui-ci m’a davantage plu (même si la note est identique….), étant plus vivant, malgré quelques passages trainant en longueur (ah, les descriptions !)…
Je ressors donc conquise de ma lecture et j’ai hâte de lire le tome 3, même si, pour le moment, celui-ci n’a malheureusement pas de date de sortie prévue en France.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

0 commentaire

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.