Chroniques littéraires

Nos étoiles contraires – John Green

1 mai 2016

nosetoilescontraires

machronique
Après l’engouement médiatique autour du film de Josh Boone, que j’ai par ailleurs beaucoup aimé, j’ai souhaité découvrir le livre qui avait inspiré le film, malgré une certaine réticence envers le thème abordé, les sentiments étant souvent plus forts au cours d’une lecture que lors du visionnage d’un film.

Je savais donc à quoi m’attendre quant à l’histoire, même si j’imaginais quelques différences entre l’œuvre littéraire et l’adaptation cinématographique.
Le cœur du roman réside dans le relation entre Hazel Grace Lancaster, jeune adolescente atteinte du cancer et Augustus Waters, un jeune homme de dix-sept ans, qu’elle rencontre à un groupe de soutien sur le cancer. Il a lui-même été atteint de ce mal, mais ses ostéosarcomes ayant disparus il se trouve alors en rémission.

C’est donc dans un contexte pesant que John Greene nous présente les deux héros de son roman. Cependant, aux yeux du lecteur, Hazel Grace semble recouvrir plus d’importance que le jeune homme, car elle endosse non seulement le rôle d’héroïne (comme personnage central du roman, non pas comme super-héros, quoi qu’elle pourrait l’être étant donné son combat contre le cancer) mais également celui de narratrice.
Même si le cancer prend une place importante au sein du roman, il cède néanmoins du terrain à l’histoire d’amour entre Augustus et Hazel, qui est finalement le cœur du livre.
Cet amour, d’une intensité que peu de gens ressentent et la force des sentiments éprouvés par nos deux héros, sont puissants : ils poussent le lecteur à refermer le livre en se disant que la vie est précieuse et que chaque petit bonheur doit être savouré, chaque petit instant de la vie doit être vécu pleinement.

Concernant le style d’écriture de John Green, il est assez léger et agréable à lire. En revanche, certains passages auraient pu être épargnés au lecteur sans que le fond du roman n’en soit altéré, puisqu’ils ne desservent pas pleinement l’histoire.

enbref1

Un roman prenant, au propre comme au figuré, dans lequel le lecteur se plonge corps et âme, malgré le thème difficile du cancer, abordé tout au long du livre.
L’histoire d’amour entre Augustus Waters et Hazel Grace Lancaster (c’est la jeune fille qui nous raconte l’histoire) est au centre du roman, et tient une place finalement plus importante que le cancer, même si celui-ci reste au milieu de toutes les discussions entre les deux adolescents.

Malgré le lourd thème abordé, le roman transporte le lecteur dans un univers qui semble si loin de celui dans lequel nous vivons. Mais une chose est sûre, c’est qu’en refermant ce livre, on se dit que la vie est courte et qu’il faut profiter de chaque moment passé auprès des gens que l’on aime, sans oublier de leur dire…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

0 commentaire

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.