Books reviews

{ LECTURE } 89 mois – Caroline Michel

9 janvier 2019
89 mois

Je ne sais plus vraiment comment j’ai découvert ce roman, intitulé 89 mois. Pourtant, très vite, le titre et la couverture m’ont interpelée. Je me suis renseignée davantage et j’ai eu envie de le découvrir. J’étais curieuse de voir comment l’auteure avait pu traiter le sujet de la maternité et d’une telle façon. Il est donc rapidement entré dans ma PaL puis, a trouvé sa place sur ma table de nuit. Mais seulement le temps d’un week-end… Cet article était rédigé depuis quelques mois, même si je le poste seulement…Je l’ai donc écrit à chaud, la tête dans l’histoire de Jeanne.

{ LECTURE } 89 mois – Caroline Michel 1


« J’ai trente-trois ans, ça y est. À quarante ans et des poussières, mon corps sera hors jeu. Il me reste donc sept grosses années pour faire un enfant, soit quatre-vingt-neuf mois. Un chiffre minuscule. À peine deux mille sept cents jours. Que peut-on faire en deux mille sept cents jours ? Rien. J’en ai déjà mis cinq à construire trois meubles Ikea. »

Jeanne, célibataire, n’a qu’une obsession : devenir maman avant que le temps la rattrape. Elle a fait une croix sur le couple, il lui faut simplement un géniteur. Sa décision ne fait pas l’unanimité auprès de ses amis. Même si parfois elle doute, elle est déterminée à surveiller son cycle, à provoquer les rencontres et à lever les jambes après chaque rapport, sait-on jamais.
Avec ce premier roman empreint d’humour et de tendresse, Caroline Michel offre un portrait de femme d’aujourd’hui, tout en posant la question du choix personnel dans une société conventionnelle. Source

mon-avis-lecture

Je pense que vous l’avez remarqué, depuis quelques temps, je fais une “fixette” sur les romans qui tournent autour de la grossesse, de la maternité et des bébés. Horloge biologique ou simple intérêt pour ces thèmes, je n’en sais rien. Quoiqu’il en soit, lorsque mister m’a vu acheter ce roman, il a encore tiqué et m’a fait remarquer que j’en lisais de plus en plus ces derniers temps. Pourtant, celui-ci m’est apparu comme étant bien différent des autres. Alors, après l’avoir refermé, mon avis est-il plutôt positif ou non ? Ceux qui me suivent sur instagram en ont déjà une petite idée, puisque j’en ai brièvement parlé. Pour les autres, c’est par ici que ça passe.

L’histoire racontée par Caroline Michel est celle d’une femme prête à tout pour devenir mère. Célibataire à l’aube de ses 33 ans, la jeune femme se rend compte qu’il ne lui reste plus que 89 mois pour concevoir. 89 mois, ça passe vite. Le corps de la femme n’a pas les mêmes capacités de conception à 20 ans qu’à 30 ans. Et, plus le temps passe, plus cela décline. Mais Jeanne va-t-elle réussir à concevoir ce bébé tant aimé ? Et s’il n’arrivait jamais ? Et si elle n’était jamais enceinte ? Avoir la chance de vivre une grossesse, ça ne se fait pas en un jour, et c’est ce que ce roman nous rappelle, parfois sous le trait du l’humour ou de la caricature (c’est à peine si Jeanne fait un test de grossesse après un rapport…). Mais, il dépeint toujours pas justesse les sentiments d’une femme qui espère plus que tout avoir un enfant mais n’y parvient pas. On ressent bien à quel point le temps qui passe est long. Très long.

Le personnage principal, que l’on suit tout au long du roman est Jeanne, une jeune femme qui vient de fêter ses 33 ans et, par la même occasion, de se faire larguer par son mec avec qui elle essayait d’avoir un bébé. On suit donc le combat de cette femme pour accéder, coute que coute à son rêve de devenir mère. Elle ne va pas forcément passer par les chemins les plus conventionnels, mais, malgré quelques dérives, elle reste un personnage assez attachant et auquel j’ai pu m’identifier à plusieurs reprises.

Là où j’ai également accroché à Jeanne, c’est qu’en dépit de sa force de caractère, tout n’est pas tout rose pour elle et, comme n’importe quelle femme, elle se heurte à des obstacles. J’ai d’ailleurs particulièrement apprécié cette approche assez réaliste sur ce point. Bien que le roman ne le soit pas à d’autres niveaux. La jeune femme est confrontée à des obstacles, mais également à des choses dures à vivre. Par exemple, dès lors que l’on croise la nouvelle copine de son ex, enceinte, la vie paraît bien injuste…

Enfin, le style de l’auteur est assez fluide. Caroline Michel, par sa simplicité de rédaction et son choix d’un sujet qui touche de nombreuses femmes, a su conquérir mon cœur de lectrice et m’emmener dans son univers. Pourtant, d’après ce que j’ai pu lire après coup, les personnes qui ont lu ce roman ont eu des avis complètement opposés et tranchés : soit on adore, soit on déteste, mais il n’y a pas de milieu… A vous de vous faire votre opinion !

Conclusion

Vous l’aurez compris au travers de cette chronique, ce roman a été un véritable coup de cœur. Le personnage de Jeanne, le sujet traité et les difficultés inhérentes, l’histoire, etc…tout ce mélange m’a permis de passer un excellent moment. Mon seul regret réside dans les dernières lignes. En effet, la fin m’a quelque peu déçue car laissée sur ma faim. De plus, après avoir discuté avec l’auteure, j’ai appris qu’aucune suite n’était prévue pour le moment, ce qui est fortement dommage. Quoiqu’il en soit, ce roman fait partie de mes coups de cœur et je risque fortement de le relire…

19 / 20

Alors, tentée par ce roman ?

pinterest - 89 mois - cotton candy - lecture - blog lifestyle

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

4 commentaires

  • Reply Ornella 10 janvier 2019 at 8 h 56 min

    Wouah tu as apprécié à ce point là ! ^^

    • Reply Fl3ur de lun3 12 janvier 2019 at 15 h 30 min

      Ah oui, j’ai vraiment adoré ! Il y a tellement de vrai dedans…

  • Reply Melle Bulle 10 janvier 2019 at 11 h 35 min

    Tu me donnes envie de découvrir ce livre. Sujet très d’actualité en plus actuellement avec la question qui se pose d’ouvrir la PMA aux femmes célibataires ! Je note donc ce livre et je reviendrai te donner mon avis 🙂

    • Reply Fl3ur de lun3 12 janvier 2019 at 15 h 47 min

      Effectivement, si tu as la curiosité de le découvrir, tu verras qu’il y a des cheminements de Jeanne, qui poussent parfois à réflexion.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.