Grossesse

Accouchement : et si on parlait de mes 7 cours de préparation ?

15 janvier 2020
cours de préparation accouchement - Cotton Candy blog lifestyle lecture et maternité

S’il y a bien une chose que j’attendais avec impatience au cours de ma grossesse, ce sont les cours de préparation à l’accouchement.

Depuis le début, je suis assez tétanisée par cette étape, qui marque la fin de la grossesse. D’ailleurs, peut-être que je peux être considérée comme souffrant de “tokophobie”, qui sait… Mais vous devez vous demander ce que c’est que ce mot barbare. C’est tout simplement la peur panique de l’accouchement. Car oui, il arrive que la femme, bien que destinée à accoucher, ne soit pas rassurée par ce passage de la grossesse. Alors heureusement qu’il existe différentes manières (d’essayer) de passer outre. Les cours de préparation à l’accouchement sont l’une d’elles.

Je vous préviens tout de suite, l’article risque d’être un peu long, il est possible que je sois un peu bavarde sur le sujet de la préparation à la naissance…

Les cours de préparation à l’accouchement : à quoi ça sert ?

Alors, forcément, j’attendais beaucoup de ces cours. Déjà, il faut savoir qu’ils sont facultatifs…libre à vous de vous lancer ou non pour les suivre. Dans mon cas, c’était une évidence ! J’avais également envie de suivre des séances de natation pour me préparer au mieux et puis, j’ai finalement laissé tomber.

Dans chaque maternité certaines choses semblent assez similaires tandis que d’autres sont différentes. Vous pouvez avoir une vue d’ensemble sur le site de la sécurité sociale. Chez moi, ce sont 7 cours, découpés de la façon suivante :

  • 1er cours de 45 minutes
  • 3 cours d’1h30 (comptant au total pour 2 fois 3 cours, soit 6 cours)

A cela s’est ajouté 1 entretien individuel (ou en couple) avec la sage-femme, afin de vraiment poser les questions relatives à l’accouchement, discuter avec elle de nos peurs, exprimer nos angoisses et nos envies, etc..

A chacun, la présence du papa était envisageable et même parfaitement acceptée par la sage-femme. Malheureusement, en ce qui nous concerne, mister n’a pu être là qu’à l’un des rendez-vous, les autres étant prévus sur son travail, il ne pouvait malheureusement pas se libérer.

Pour chaque cours, nous étions 3 (futures) mamans, ainsi que la sage-femme. On est vraiment dans un environnement serein et de confiance, pour aborder au mieux l’accouchement. Il ne faut donc surtout pas hésiter à poser des questions, prendre des notes, etc…

Mon premier cours de préparation à l’accouchement

J’appréhendais beaucoup ce premier cours, mais, d’un autre côté, je l’attendais énormément. La sensation était assez paradoxale, il faut bien l’avouer ! La peur de l’inconnu, de ne pas savoir à quoi m’attendre ni dans quelles conditions j’allais être accueillie, m’angoissaient terriblement. Je me suis donc rendue à la clinique, seule, pour ce premier cours. J’ai alors rencontré une maman qui, comme moi, attendait la sage-femme. Nous nous sommes rapidement retrouvées à trois (futures) mamans.

Durant cette première séance, la sage-femme a beaucoup parlé du déroulement des cours à venir, ainsi que des thématiques qui seraient abordées. Elle nous a aussi parlé du bassin et montré quelques exercices à reproduire avec le ballon. Cela avait pour but d’aider notre bassin à travailler mais aussi assouplir le périnée en vue d’un accouchement plus facile.

   

Nous avons également évoqué les différents risques liés à la grossesse et l’alimentation de la femme enceinte (toxoplasmose, listéria).

Ce premier cours avait donc surtout pour vocation d’apprendre à nous connaître. Nous étions deux mamans primipares et une maman qui avait déjà eu un petit garçon. Cela m’a permis d’être rassurée et de me sentir en confiance. Je ne serais pas jugée et le but de ces séances était surtout l’échange et l’apprentissage de “petites astuces” pour aider et faciliter notre accouchement. En ressortant de la clinique, je me suis vraiment félicitée de m’être inscrite à ces cours. Avec le recul, ayant désormais accouché, je suis sûre qu’ils sont pour beaucoup dans le fait que j’étais beaucoup plus détendue le jour J.

Le 2e cours de préparation à l’accouchement

Ce cours était axé sur le périnée, l’emplacement de bébé dans l’utérus, les (futures) mamans et l’accouchement.

La sage-femme a d’abord évoqué le corps féminin en nous expliquant ce qu’est le périnée, son emplacement  et les éventuels risques encourus à l’accouchement (déchirure, épisiotomie). Elle nous a également conseillé de masser le périnée dès 37SA (avec une huile spéciale), afin de l’assouplir et ainsi éviter les déchirures.

Concernant le bébé, nous avons parlé de tout ce qui l’aide à se développer et vivre dans l’utérus : le placenta, le cordon, le liquide amniotique, etc… La sage-femme nous a également informé du fait qu’une rupture ou fissure de la poche des eaux nécessitait de se rendre rapidement à la maternité (dans les 2 à 4 heures maximum). Afin de cerner cette éventuelle perte, elle nous a expliqué que le liquide est clair, comme de l’eau du robinet (parfois, il peut être vert, s’il est mêlé aux selles de bébé). Il faut également être très attentif quant à ses émotions, lors de la grossesse, car bébé ressent tout. Il entend également et reconnait la voix de maman, de papa, leurs odeurs.

Enfin, elle nous a appris à distinguer les contractions et différentes manières de les atténuer. Puis, nous avons pratiqué quelques exercices de respiration, afin de nous entraîner à gérer au mieux la douleur lors du jour J.

Le 3e cours de préparation à l’accouchement

C’est celui qui m’a le plus intéressée, car il traitait directement du jour J, de l’accouchement. Nous avons vu différentes choses :

  • Les positions de travail à la maison (quand les contractions commenceront)
  • Quelques astuces pour atténuer les douleurs de contractions (faire la différence entre vrai et faux travail)
  • A quel moment venir à la maternité ?
  • Comment faire pour accoucher, une fois en salle de naissance ?
  • Que faire si l’on perd les eaux ?
  • Les étapes de l’accouchement

Cette séance m’a permis de totalement lâcher prise et oublier le stresse que je ressentais face à cette étape de ma vie. Ne plus être face à l’inconnu, connaître réellement le déroulement des choses, pouvoir ainsi mieux les appréhender, a été extrêmement bénéfique.

Le 4e cours de préparation à l’accouchement

Ce dernier cours avait pour sujet l’après accouchement. Nous avons donc évoqué différentes thématiques relatives à l’arrivée de bébé :

  • Comment cela se passe-t-il après l’accouchement ?
  • La nourriture post-accouchement
  • Les visites (horaires, restrictions, etc…)
  • Le bain de bébé : quelles étapes ?
  • Nourrir bébé : l’allaitement maternel et artificiel (Comment procéder ? Que contient le lait maternel ?)
  • Le retour à la maison (visite de la SF, contraception, baby blues, etc…)

L’entretien individuel

Là encore, je ne savais pas à quoi m’attendre. Puis, finalement, cet entretien a duré 1 heure. Il a s’agit pour la sage-femme, de faire le point sur ma grossesse et le désir de celle-ci. Etait-elle voulue par le papa également ? Comment s’est-elle déroulée jusqu’à présent (avant le suivi à la clinique) ? Comment je me sens, en tant que future maman ? Quelles sont mes peurs, mes craintes ? Après l’accouchement, comment sera accueilli le bébé (foyer, état du couple, allaitement maternel ou artificiel, etc…) ?

Cet entretien sert finalement à rassurer la maman sur ses craintes et questions éventuelles, qu’elle n’a pas toujours le temps de poser lors de rendez-vous. Il est à noter que ce n’est pas une obligation mais qu’il fait partie du suivi et que vous n’aurez donc rien à débourser.

Personnellement, de manière “psychologique”, cela m’a fait beaucoup de bien, car, touchant à la fin de ma grossesse (j’ai réalisé l’entretien à 37SA), il m’a permis d’évacuer d’éventuels doutes quant à l’arrivée de bébé. Il ne faut pas se voiler la face…un bébé aura beau être désiré du plus profond de notre être, son arrivée n’en reste pas moins un (très) grand bouleversement. Je trouve important de pouvoir parler de cela avec le corps médical, avec une personne de confiance. Cela permet également d’apprécier plus sereinement cette arrivée imminente.

Avez-vous fait les cours de préparation ? Que vous ont-ils apporté ?

PINTEREST cours depréparation à l'accouchement - Cotton Candy blog lifestyle lecture et maternité

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.