Beauté & bien-être

Pourquoi j’ai décidé de faire confiance aux culottes menstruelles

7 février 2021
Culotte menstruelle So-Cup Sokona - COTTON CANDY blog lifestyle lecture et maternité

Depuis quelques années, avec l’apparition du zéro-déchet et la mise en lumière de la précarité menstruelle, les culottes de règles ont pris une place de plus en plus importante dans notre société. Il en existe de différentes marques, différentes matières, motifs ou encore absorption. Pas toujours facile de s’y retrouver dans cette multitude de choix.

A force d’en entendre parler, je m’y suis intéressée de plus en plus, y voyant là une bonne aubaine pour mon compte en banque (mais également pour la planète, car finies les protections jetables et pas toujours biodégradables, qui contiennent, la plupart du temps, des composés toxiques). A ce moment-là, je me suis retrouvée face à un dilemme : quelle marque choisir ? Comment définir l’absorption qui me conviendrait ? Quelle taille prendre ? Existe-t-il des culottes menstruelles qui permettent aussi de se sentir féminine et bien dans sa peau ? Ne vais-je pas avoir une sensation d’humidité ? A quelle fréquence changer la culotte et comment faire au boulot ? Bref, autant de “petites” questions qui m’ont torturé l’esprit pendant plusieurs semaines, avant que je ne finisse par me lancer.

Culotte menstruelle : faut-il se lancer ?

Les questions que je me suis posées avant de me lancer dans l’aventure (dont je parlais en introduction de l’article), sont sans doute les mêmes que pour beaucoup de femmes.

Quels sont les avantages ?

  • Finis les composants nocifs aux abords de nos parties intimes.
  • Finis les risques de fuite de la protection hygiénique et la peur de la “tâche rouge” sur le pantalon.
  • C’est un budget au départ, certes, mais c’est rapidement rentabilisé, quand on sait qu’une culotte menstruelle a une durée de vie de 5 ans…
  • Il existe de très jolies culottes de règles, qui ne donnent pas l’impression d’être dans la mauvaise période du mois.
  • On ne ressent pas de gêne ni de sensation d’humidité, contrairement à des protections jetables.

Quels sont les inconvénients ?

  • Il est parfois difficile de changer de culotte, selon le lieu où l’on se trouve (je pense par exemple à mon boulot en école…).
  • Il faut laver à la main (de préférence) la culotte avant de la mettre en machine et cela peut en rebuter certaines.
  • L’investissement de départ (il est idéal d’avoir plusieurs culottes, pour “tourner” facilement dans la journée et laisser sécher…).

Face à ce constat, mon choix a été rapidement pfait : il était claire que j’avais envie de tester cette solution, qui apportait davantage de bons points que d’inconvénients. Se posait maintenant la question de la marque vers laquelle j’allais me tourner !

J’ai testé la marque de culottes de règles “So-Cup”

Avant toute chose, précisons bien que cet article n’est en aucun cas une collaboration ; les produits dont je parle ont été achetés avec mes propres deniers. Il a uniquement pour vocation d’aider les femmes qui hésitent encore à sauter (ou non) le pas au travers du partage de mon expérience.

Alors, pourquoi avoir choisi la marque So-Cup pour une première expérience ? Il existe tellement de marques sur le marché que c’est assez difficile de faire un choix, lorsque l’on décide de se lancer. Mon avis a donc été “influencé” par certaines “personnalités” que je suis sur les réseaux et à qui j’avais déjà pu faire confiance pour l’achat d’autres produits dont j’avais réellement besoin.

Zoom sur la marque

Il ne faut pas chercher bien loin pour comprendre que Sokona, la fondatrice de la marque a décidé de tout simplement permettre aux femmes d’avoir le meilleur durant leurs règles et qui a compris que les cycles menstruels peuvent devenir plus “joyeux” et respectueux de l’environnement.

So-Cup est donc l’histoire de sa fondatrice, Sokona, qui souhaitait démocratiser la cup, dans un premier temps. Son lancement a eu lieu en 2017 et depuis, elle a étendu sa marque, en proposant notamment une nouvelle gamme de produits… Mais, pour de plus amples renseignements, je vous invite à jeter directement un œil au site de la marque.

Top ou flop après plusieurs cycles ?

Ce n’est pas un top mais pas non plus un flop… C’est un immense top ! J’avais extrêmement peur de sauter le pas, de me lancer dans l’inconnu avec cette histoire de culotte menstruelle. Et puis, malgré tout, j’y pensais de plus en plus, notamment depuis mon accouchement, où je ne voulais plus subir les composants nocifs des produits hygiéniques. Sincèrement, je crois que mon post-partum (et les horribles “couches”) a vraiment été un élément déclencheur.

J’utilise donc les culottes menstruelles So Cup depuis 5 cycles et je suis de plus en plus convaincue. Depuis mon accouchement, mes cycles sont quelque peu modifiés et sont notamment beaucoup plus intenses, surtout les premiers jours. Malgré cela, je n’ai jamais eu aucun soucis de fuite, alors qu’il m’est arrivé plus d’une fois de garder les culottes plus longtemps que ce qui était indiqué (notamment les culottes de nuit, qui ont une absorption de 12 heures, mais que je garde plus longtemps…car je dors beaucoup !).

Aujourd’hui, pour rien au monde je ne reviendrais aux protection jetables de manière régulière et continue…

Questions générales

Comme je vous le disais en début d’article, avant de sauter le pas, je me suis posé pas mal de questions, auxquelles j’ai maintenant des réponses. D’une part en cherchant un peu partout et en étudiant bien les sites des différentes marques, mais également en testant par moi-même.

  • Pour quel modèle opter ? Il en existe plusieurs, à choisir selon vos goûts, vos habitudes et votre confort. Pour ma part, j’ai totalement craqué sur le modèle Splendea, en taille normale (à savoir qu’elle existe également en taille haute).
  • Quelle taille choisir ? De petites recommandations sont notées sur certains modèles, qui taillent parfois grands ou d’autres, au contraire, plus petit. Pour reprendre l’exemple du modèle que j’ai choisi, Splendea, j’ai pris ma taille habituelle (à savoir M) et je n’ai aucun soucis, bien au contraire, c’est exactement ce qu’il me fallait.
  • Quel niveau d’absorption faut-il privilégier ? Là encore, la capacité d’absorption dépend du modèle. Il existe également une différence entre jour et nuit, puisque la culotte de nuit a un voile plus absorbant (qui me semble plus épais) et qui remonte également plus haut, afin d’assurer une meilleure protection. Ayant des règles particulièrement abondantes depuis ma grossesse et mon accouchement, je suis pleinement satisfaite de ce modèle et les culottes de jour sont très bien adaptées à mon flux en journée, tout comme celles de nuit sont parfaites (et ont même une absorption plus grande que ce qui est noté).
  • Je ressens de l’humidité : est-ce normal ? Absolument pas ! Si c’est le cas c’est que la culotte n’absorbe plus. Si cela arrive, il faut en changer ! Si cette sensation apparaît très (trop) rapidement, peut-être que l’absorption n’est tout simplement pas adaptée à votre flux (certaines marques préconisent certaines culottes pour différents moments du cycle).
  • A quelle fréquence faut-il changer la culotte ? Pour le modèle que j’ai choisi (Splendea), la durée d’absorption peut aller jusqu’à 12 heures (bien entendu, cela dépend du flux de chacune…). Il m’arrive de la garder durant ce temps, en tout début ou en fin de cycle, lorsque mon flux est peu abondant. Lorsque je suis à la maison, en pleine période, j’ai plutôt tendance à la changer toutes les 4 heures, pour me sentir vraiment totalement à l’aise. En revanche, lorsque je suis au travail, c’est plutôt toutes les 5 heures, parfois un peu plus. Cela s’explique notamment par le fait que je n’ai pas la possibilité de quitter ma classe comme je le souhaite. Mais, de manière générale, je la garde environ 8 heures d’affilée avant de sentir un début de sensation d’humidité (toujours en période de flux abondant).
  • Combien de culottes menstruelles faut-il prévoir ? Pour tester (et parce que c’est tout de même un investissement), je suis partie sur 2 culottes de jour et 1 culotte de nuit. Puisque l’essai a été concluant au 1er cycle, j’ai de nouveau investi, en commandant 2 culottes de jour et 1 de nuit en plus. Au final, il y a eu une petite erreur sur la commande (j’ai reçu 1 culotte de jour et 2 de nuit), mais pour laquelle le service client a été plus que réactif. Finalement, j’ai gardé cela ainsi et il s’avère que la culotte de nuit “supplémentaire” est très utile en période de cycle abondant (et non, aucune sensation de porter une couche !).
  • Comment laver la culotte menstruelle ? Ce passage “obligé” me rebutait totalement et constituait l’un des obstacles à mon saut dans le vide…finalement, pour l’avoir fait durant plusieurs cycles, ce n’est pas si terrible, et puis j’ai fini par trouver une bonne technique. Il s’agit en effet de rincer la culotte jusqu’à ce que l’eau soit claire et de la laver (ou la passer en machine). Il faut également faire attention au produit utilisé pour la laver…ce qui permet de la maintenir “en vie” plus longtemps.

J’espère avoir répondu à une large palette de questions, qui vous permettra d’y voir plus clair et, pourquoi pas, de faire un choix parmi les différentes marques du marché. N’hésitez pas, si d’autres questions vous viennent à l’esprit, à me laisser un message ou tout simplement, à partager votre expérience !

Avez-vous déjà essayé les culottes menstruelles ? Quelle(s) marque(s) ? Pourquoi ce choix ? En êtes-vous satisfaite ?

Vous aimerez peut-être

4 commentaires

  • Reply Enirtourenef 13 avril 2021 at 12 h 04 min

    De mon côté j’ai opté pour les serviettes lavables, donc les changer n’est pas trop difficile. Pour les culottes j’imagine que ça peut fonctionner comme les coupes menstruelles : j’ai une amie qui va dans les cabines handicapés des toilettes pour pouvoir aussi profiter du petit lavabo.

    • Reply Cotton Candy 16 avril 2021 at 16 h 58 min

      C’est une bonne idée, mais malheureusement compliqué dans mon boulot.
      Que penses-tu des serviettes lavables ? Est-ce qu’elles peuvent être gardées aussi “longtemps”que des culottes menstruelles ?

      • Reply Enirtourenef 16 avril 2021 at 17 h 29 min

        J’ai fait tout un article sur les serviettes mais pour aller à l’essentiel je dirais que la durée pendant laquelle tu peux les garder va dépendre de ton flux et de tes serviettes. Moi j’ai des Hannapad à 5 couches de coton, et un flux irrégulier que je qualifierais de moyen et il a une tendance à couler soit plus la nuit ou soit plus le jour. Si c’est plus la nuit, je peux les garder toute la journée sans problème, si c’est plus le jour, je vais être obligée de les changer.

        • Reply Cotton Candy 23 mai 2021 at 16 h 38 min

          Merci pour ces précisions, je jetterai un coup d’œil à l’occasion. Mais c’est vrai que les culottes de règles, je les ai bien adoptées.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.