Chroniques littéraires

Genesis – Karin Slaughter

30 janvier 2012

genesis

machronique
Le livre est découpé en 5 parties et en 25 chapitres. Les parties sont les suivantes :
– Premier jour
– Deuxième jour
– Troisième jour
– Quatrième jour
– Trois jours plus tard …
Cela permet de suivre un bon avancement dans l’histoire, et dans l’enquête, comme c’est le cas dans la réalité (même si je suppose que les enquêtes avancent moins vite dans notre monde …).

Au niveau des personnages, je trouve qu’il y en a un certain nombre.
Enfin on s’y retrouve tout de même. Les deux personnages principaux sont Faith Mitchell & Will Trent. Ce sont les agents du GBI, chargés de l’enquête. On retrouve également Sara Linton, médecin au Grady Hospital (où est transportée la première victime).
Les autres sont secondaires dans l’histoire, même s’ils ont leur place : Amanda & Léo.
Puis, on trouve également d’autres personnages, tels que Charlie, chargé d’examiner les scènes de crime du GBI.

Au point de vue du style d’écriture … Aucune déception !
J’ai retrouvé avec plaisir et grand bonheur, je dois l’avouer, cette façon remarquable qu’a Karin Slaughter, de décrire, aussi bien ses personnages, que les lieux, les actions, …
Et j’ai ri par moments … J’ai retrouvé parfois cette atmosphère si hilarante présente dans Pas de pitié pour Martin.
Les personnages sont vraiment dépeints avec humour, et en détails, jusque dans leur vie personnelle ; rien n’est laissé au hasard ! Les mots sont choisis de telle sorte que l’on se représente réellement les personnages du livre, comme s’ils se trouvaient en face de nous.

Concernant l’histoire, et donc l’enquête policière menée par Faith & Will. Que peut-on en dire ?
Et bien tout d’abord, elle n’est pas dénuée de surprises. On retrouve une relation très forte entre les 2 coéquipiers, même si parfois (souvent, d’ailleurs), Faith a tendance à exprimer très clairement ses opinions. Cela étant peut-être dû à sa situation (dont je ne parlerais pas, pour garder le mystère).
L’enquête est vraiment passionnante, et je trouve que Sara Linton apporte beaucoup, car elle permet notamment de les aider à se relancer sur des pistes, lorsqu’ils n’ont rien.
Un chapitre est consacré à une des femmes enlevées, et elle y raconte son état d’esprit (enfin si l’on peut dire), décrivant ce qu’elle ressent, et ce qui se passe autour d’elle. Elle qui a un passé si mystérieux … Cela est-il en lien avec son enlèvement ?
Puis, peu à peu, Will & Faith découvrent des liens entre les victimes …
L’enquête progresse, et, alors que Sara Linton se rend au chevet de la première victime, celle-ci se réveille …
Son réveil va-t-il aider les coéquipiers du GBI à percer ce mystère, résoudre cette enquête et ainsi sauver les femmes ?
C’est une question à laquelle je vous propose de répondre vous-mêmes en lisant le livre.
Si j’en dis plus, je dévoilerais l’histoire … et ce serait dommage !
A un moment, il n’y a pas d’avancée … Et je trouve ce moment assez longuet, je dois l’avouer … Mais ce n’est l’histoire que d’une vingtaine de pages ! Ouf !

Et puis, la révélation … Elle n’a lieu qu’une trentaine de pages avant la fin … Et enfin, on sait qui est ce tueur sans pitié.
J’avais non pas deviné qui il était, mais je l’avais pressenti … Enfin jusqu’au dernier moment en tout cas, il y a du suspense.

enbref1

Un livre que j’ai vraiment adoré !
Une enquête policière menée avec délice par cette fine équipe, complétée à merveille par Sara Linton, le médecin de Grady Hospital.
Bref, pour faire court, Genesis est un livre que je recommande aux amateurs de romans policiers et de thrillers, et à toutes les personnes qui n’ont pas froid aux yeux.

J’émettrais par contre un petit bémol … Certains passages sont incompréhensibles, dûs à une mauvaise traduction “port” au lieu de “poche”. Au début du livre, également, il y a une répétition d’un mot.
Comme s’il n’y avait pas eu de relectures. Dommage !

Un grand merci aux Editions Grasset qui m’ont permis de recevoir gratuitement ce livre, afin de faire la promotion de Karin Slaughter !

Karin Slaughter a créé une fondation, “Save the Libraries”, qui vient en aide aux bibliothèques municipales américaines menacées de fermeture parce qu’on leur a coupé les vivres, en raison de la crise financière. En mars de l’année dernière, Karin Slaughter a fait don de 50 000 $ à la bibliothèque municipale du Comté de DeKalb en Géorgie et, depuis octobre 2011, elle organise le sauvetage d’une bibliothèque de Boston. Elle a également mobilisé dans sa croisade des auteurs tels que Lisa Gardner, Scott Turow, Harlan Coben et Dennis Lehane.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

0 commentaire

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.