Chroniques littéraires

La boîte – Anne-Gaëlle Balpe

1 février 2015

laboite

machronique
Ce livre se découpe en 4 parties (Métal, Air, Cendre, Terre), comportant au total 24 chapitres et un épilogue.

L’histoire est celle de deux jeunes vivant dans la petite ville paumée d’Edens, où il n’y a rien à faire, à part survivre. Le taux de chômage est extrêmement haut et les espoirs de s’en sortir, quant à eux, sont très faibles, voire inexistants.
C’est ainsi que l’on rencontre Malt et Jen, un couple qui va vivre une aventure à partir d’une boîte, trouvée dans le parc où ils passent leurs journées. Un coup de pouce que leur donne la vie ? Non, juste une énorme machination, dans laquelle ils vont s’embarquer, espérant échapper au quotidien !
Très vite, ce qu’ils découvrent dans la boîte ravive leurs espoirs d’une vie meilleure. Mais à quel prix ?

Entre la fuite et les faux-espoirs, cette aventure va permettre à Jen et Malt de découvrir de nombreuses choses sur eux-mêmes, jusqu’à voir leur existence basculer à la suite de ces révélations. Au cours de ces quelques jours, Malt va prendre conscience d’un certain nombre de chose. Cette remise en question peut vraiment retourner le lecteur (tel que cela a été mon cas), et lui faire prendre conscience d’un certain nombre de choses sur sa propre vie !
J’ai également été touchée par la relation qu’entretient Malt avec sa mère, de ses pensées et de son ressenti envers elle. Le dénouement m’a d’ailleurs fait couler quelques larmes…

La fin de l’histoire centrale, en revanche, m’a déçue, car de nombreux éléments se sont imbriqués dès le milieu de l’histoire, avec les révélations de l’un des personnage. En revanche, l’évolution de la vie de Malt, à l’issue du livre, m’a grandement fait sourire. Elle est surprenante car inattendue. Même si certains éléments la laissaient présager.

Les personnages ont tous leur petite particularité et il faut bien avouer que certains sont (beaucoup) plus attachants que d’autres. C’est par exemple le cas de Malt, d’Asya ou de Jonas, qui ont tous apporté quelque chose à l’histoire. En revanche, le personnage de Jen m’a déplu au plus haut point, elle est vraiment antipathique et gâche tout autour d’elle. Le moment où elle apparaît d’ailleurs comme le plus exécrable, je pense que c’est à la fin, lorsque Malt raconte toute l’histoire à Jonas et qu’elle s’enfuit en hurlant et pleurant…

enbref1

Un joli thriller qui sait nous entraîner dans son sillage, malgré quelques passages moins attrayants, qui m’ont parfois perdre le fil de l’histoire.

Je remercie les éditions Sarbacane de m’avoir fait découvrir ce thriller young adult, qui a été un beau moment de lecture.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

0 commentaire

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.