Chroniques littéraires

Carambol’Ange – Clémentine Beauvais

20 avril 2015

Carambolange

machronique
A la réception de ce roman, j’ai tout de suite été attirée par la couverture et la quatrième de couverture, qui m’ont parues alléchantes et pleines de promesses.

La première page est pour le moins surprenante, puisqu’il s’agit d’un bonus : “extraits du code de la route du ciel”. Cela donne dons le ton de l’histoire et promet une belle tranche d’humour, car les pictogrammes représentés sont pour le moins surprenants.

Dès le début de la lecture, on rencontre Nel, un ange de rang 47, mais également le personnage qui nous raconte l’histoire. Nel est donc chargée d’aller chercher sur Terre, l’âme de Paulette Pétillon, 93 ans et 3 jours, et de la ramener là-haut, dans le ciel. Après avoir passé un certain nombre d’étapes, elle va savoir où demeurer pour l’éternité : paradis ou enfer ?

Mamie Paulette, de son vivant, était une sacrée bonne femme, au caractère bien trempé et détonnant. Elle vivait dans une maison de retraite, au nom pour le moins surprenant : les Jonquilles Jaunissantes. Elle s’est liée d’amitié avec la gentille et douce Jessica Chardonnet qui a disparu dans des circonstances mystérieuses, peu avant la mort de Mamie Paulette. Elle est donc partie mener l’enquête et se retrouve morte, tuée par une bête sauvage.
C’est alors qu’elle rencontre Nel, venue chercher son âme, avec qui un lien d’amitié, si l’on peut dire, se noue. Celui-ci va également reposer sur la ténacité de Madame Pétillon, qui, telle une enquêtrice, veut mener les recherches quant à sa mort mystérieuse, mais également sur la disparition de Jessica Chardonnet, une gentille infirmière qui s’occupait d’elle aux “Jonquilles Jaunissantes”.

C’est donc sur fond d’enquête policière, teintée d’humour que se déroule cette histoire. Le lecteur est rapidement happé dans l’univers fantastique de Nel et de sa “mamie”, qui vont vivre des aventures plus loufoques les unes que les autres. Celles-ci vont d’ailleurs se dérouler là-haut, au-dessus des nuages, du paradis à l’enfer. Elles vont non seulement utiliser l’humour, mais aussi la musique, avec quelques citations.
Enfin, un clin d’œil à la collection Pépix est réalisé par Thalia et sa sœur.

enbref1

Ce roman détonnant mêlant humour, enquête policière et musicalité constitue un cocktail détonnant qui, sans nul doute, se présentera comme un coup de cœur chez un grand nombre de lecteurs !
Je remercie chaleureusement les éditions Sarbacane, qui m’ont permis de découvrir ce roman, qui a été un véritable coup de cœur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

0 commentaire

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.