Chroniques littéraires

Oliver Twist – Charles Dickens

3 avril 2016

OliverTwist

machronique
Lors de mon dernier tour en librairie virtuelle, j’avais envie de me faire plaisir et d’accroître ma culture littéraire classique. C’est donc vers ce roman que je me suis tournée car il m’a toujours attirée. Pourtant, la peur d’un style d’écriture indigeste restait bien présente dans mon esprit ; c’est pourquoi j’ai opté pour un “texte abrégé”, dans une collection jeunesse.

L’histoire (connue dans les grandes lignes, avant l’ouverture du livre) est celle d’un jeune garçon orphelin. Charles Dickens nous raconte petit à petit les aventures du jeune Oliver Twist, qui n’a pas toujours été gâté par la vie.
Au fur et à mesure de ce roman, on en apprend davantage sur le personnage principal et l’auteur nous permet de reconstituer son histoire, un peu à la manière d’un puzzle ou d’une enquête ; les pièces se mettent petit à petit en place, pour arriver au dénouement final, à l’issue duquel le lecteur a la clé de l’énigme.
Le lecteur se retrouve confronté à une masse de personnages et il n’est pas toujours évident de s’y retrouver. D’autant plus que certains d’entre-eux arborent différents noms et surnoms, tout au long de l’histoire. Ces stratagèmes employés sans doute pour éviter les répétitions, peuvent gêner le lecteur et entraver sa compréhension. A plusieurs reprises, j’ai d’ailleurs dû relire certains passages.

Revenons maintenant à la partie qui m’apeurait en amont de la lecture : le style d’écriture. Celui-ci, bien que parfois dense, reste assez digeste et les descriptions sont assez courtes mais permettent tout de même au lecteur de se faire un film du roman qu’il est en train de lire, c’est donc un énorme point positif. Cependant, peut-être que certaines descriptions se sont volatilisées dans la version abrégée ?
D’autre part, le vocabulaire utilisé reste compréhensible, même si certaines déformations langagières des personnages, dues à leur statut social, m’ont quelque peu gênées (comme “Ils croivent”).

enbref1

Cette lecture, qui a été pour moi une découverte du style de Charles Dickens, ne m’a que moyennement satisfaite. Bien que l’histoire soit loin d’être ennuyeuse et se lise vite, il faut bien avouer que cette lecture m’a quelque peu déçue. Je m’attendais à quelque chose de différent.

Je ne me suis absolument pas attachée aux personnages, ni même à celui d’Oliver, qui, soyons honnêtes, ne m’a pas bouleversée. Son histoire est prenante, mais malgré tout, je n’ai pas accrochée plus que ça, y laissant mon cœur, comme parfois lors de certaines lectures. C’est dommage !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

0 commentaire

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.