Books reviews

London Panic ! – Marie Vermande-Lherm

7 février 2016
London Panic ! - Marie Vermande-Lherm 1

LondonPanic

machronique
Le résumé présent sur le communiqué de presse de ce nouveau roman de la collection “Sarbacane” donne tout de suite au lecteur de se plonger dans cette histoire, d’autant plus si, comme moi, vous êtes absolument émerveillé(e)s par la ville de Londres. J’avais donc hâte de recevoir ce roman.

A réception et à l’ouverture de l’enveloppe, vous serez, sans aucun doute, attiré(e) par la couverture, brillante et dont certains éléments sont en relief. Il est vrai qu’en lecture, “l’habit ne fait pas le moine”, mais soyons honnête, ça donne sacrément envie d’ouvrir le livre et de découvrir l’histoire qu’il renferme.

Le roman est construit de façon particulière puisque, dès le premier chapitre, le lecteur est plongé au cœur de l’histoire, et rencontre Lucie, qui semble très maladroite dans le célèbre magasin de jouets, Hamleys, situé à Regent Street. Puis, l’histoire revient à son point de départ.
C’est alors qu’on découvre Lucie Blondeau et sa tyrannique prof d’anglais qui ne l’emmène pas lors du voyage scolaire à Londres, soit disant pour la punir de son comportement en classe. Mais Lucie a plus d’une corde à son arc et se jure d’aller à Londres, coûte que coûte ! Le lecteur devient donc spectateur de son périple, entre sa ruse grâce à Abu, et sa rencontre avec Charlotte, qui va la propulser dans une famille de Lords, loin de la “suburb” londonienne. Seulement, comme depuis le début du roman, son aventure ne va pas être de tout repos entre un “daddy” quelque peu renfermé depuis que sa femme l’a laissé, un enfant de 7 ans plus que capricieux et son artiste de grand-frère qui se renferme dans son art au détriment des autres. Au fur et à mesure, Lucie apprend à vivre avec eux, et se prend d’affectation pour le jeune Cyril, attristé par l’absence de sa mère. Lucie se met alors en quête de celle-ci, avec l’aide du petit garçon et va découvrir des choses insoupçonnées. C’est aussi ça qui a fait la beauté de ce livre : les événements s’enchainent pour le plus grand bonheur du lecteur.
On aimera également chaque fin de chapitre qui constitue une accroche pour donner envie au lecteur d’en savoir plus et c’est ainsi que les chapitres défilent, avec grand plaisir.

Petit à petit, on découvre les personnages et l’histoire se met en place. J’ai cependant trouvé dommage que certains aspects soient légèrement bâclés. Pour moi, l’auteure n’a pas donné assez de profondeur à la relation entre Lucie et Lawrence, et celle-ci s’est terminée de façon assez abrupte, ce qui est assez décevant, il faut bien l’avouer. Le dénouement avançant, j’avais hâte de découvrir jusqu’où cette relation irait. J’espère cependant que cette ouverture va permettre à l’auteure d’écrire une suite…

Ce roman est le premier de Marie Vermande-Lherm que je découvre. Cependant, sa plume est fluide, légère et la structure du livre (à savoir que les chapitres ne font pas plus de quelques pages) est très attrayante. L’histoire nous entraîne ; vous l’aurez compris, les pages défilent les unes après les autres sans que l’on ne voit le temps passer, à tel point que j’ai dévoré cette histoire en une petite journée.

enbref1

Je remercie les éditions Sarbacane pour cette jolie découverte, qui a été un joli moment lecture, qui propulse le lecteur dans la magie de Londres, et qui nous entraîne au fil des pages dans une aventure bien ficelée dans laquelle on ne s’ennuie pas l’espace d’un instant.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.